Eschaton

Edition : auto-édition

FormatePub

Genre : Science-Fiction 

231 pages

de Guy-Roger Duvert 

Synopsis

Dans un futur proche, la population est passée du statut d'insouciance à celui d'inquiétude, pour enfin vivre dans la résignation : la planète est trop endommagée, le désastre climatique est en cours, la fin de notre civilisation approche. Et pourtant, hormis un fatalisme ambiant, cela affecte peu le quotidien de chacun. Autant profiter de ce qu'on l'a tant que cela dure.

Casey est un compositeur de musiques de films célèbre, confortablement installé dans sa villa sur les hauteurs de Hollywood. Ayant perdu ses parents, des climatologues faisant partie des derniers à s'être battus pour empêcher la catastrophe, il est comme les autres, profitant des bienfaits d'une existence certes agréable, mais qu'il sait condamnée. À sa propre surprise, il se retrouve contacté par un homme qui prétend connaître la date exacte de la fin du monde, et qui parle d'un programme lancé pour permettre à notre civilisation d'y survivre. Un monde virtuel dans lequel seront copiés les personnalités de tous les plus grands scientifiques et artistes vivants, et duquel ils pourront sortir des siècles plus tard, lorsque la planète sera à nouveau habitable. Pour résumer : lui mourra bien le jour de l'Eschaton, du jugement dernier, mais sa copie digitale lui survivra. N'ayant rien à perdre, il accepte.

Tout bascule lorsque peu après, il tombe amoureux d'Eve, une brillante journaliste. L'idée qu'une partie de lui puisse survivre sans elle devient insupportable. Le couple va alors s'élancer dans une enquête à travers les Etats-Unis, sur fond de fin du monde climatique, afin de localiser le site du programme et en convaincre les responsables d'intégrer Eve.

 

 

avis

Je remercie l'auteur qui m'a proposé de lire son roman.

 

J'ai déjà lu les autres livres de l'auteur, que j'avais beaucoup aimé, plein d'actions. Ici, l'auteur se penche sur un même thème futuriste mais d'un point de vue plus psychologique. Que se passerait-il si on connaissait la date de fin du monde ? Et si on se faisait digitaliser, mais qu'on rencontrait l'amour entre temps ? La copie ne serait pas la réplique exacte de l'originale.

J'ai beaucoup aimé cette histoire mais je préfère les autres histoires de l'auteur, avec plus d'action.

J'ai aimé le fait qu'il y ait une histoire parallèle avec la copie du héros Casey, dans le monde virtuel. Il y a toute la psychologie de savoir qu'on est une copie digitale, de rencontrer les autres gens aussi digitalisés dans un monde numérique, en attendant son heure. C'est particulier mais très intéressant. Et lui aussi découvre des mystères au sein de ce monde virtuel.

L'histoire dans le réel était intéressante pour la psychologie que ça apporte à l'intrigue. Trouver l'amour avant la fin du monde, vouloir participer à sa survie, à la survie de l'être aimé. Ce qu'on ressent de vivre tout ça. Alors qu'en même temps le reste du monde vit son quotidien. Toute cette réflexion m'a bien plus. Après, pour moi, il n'y a pas assez d'histoire en soi (et de rebondissements).

Une nouvelle facette que j'ai découvert de cet auteur. Je recommande tous ses livres. C'est vraiment un auteur à suivre.

 

 

Ma note :

Un commentaire pour “Eschaton”

  1. Cyan 14 janvier 2022 09:28

    ça a l’air intéressant, comme point de vue. Peut-être un peu déprimant quand même?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


twitter-icone SimPlement.pro