Eucalyptus

eucalyptus

Edition : 10|18

Format : livre de poche

de Murray Bail

Synopsis

Il était une fois, dans les terres perdues du sud de l'Australie, un homme qui plantait des eucalyptus, jusqu'à posséder toutes les variétés de la création. Sans répit, Holland se consacre à son étrange folie. Voici les ingrédients de ce conte moderne : une forêt (d'eucalyptus), un père, tel un roi solitaire, une princesse, sa fille Ellen. Et une décision irrévocable : sa fille se mariera avec l'homme, qui, comme lui, sera capable de reconnaître et de nommer chaque espèce d'eucalyptus. Les prétendants se bousculent. Le roi perd patience. La princesse se morfond. Jusqu'au moment où... Murray Bail, tel un botaniste scrupuleux, mais aussi insidieusement ironique, nous raconte les métamorphoses d'un père. Et celle d'une femme en devenir.

 

 

Mon avis

 

 

L'histoire :

L'histoire se passe en Australie au milieu du XXème siècle.

Holland, qui veut marier sa fille mais en même-temps la garder prêt de lui, décide de donner la main de celle-ci à qui pourra lui citer le nom de toutes les variétés d'eucalyptus présent sur ses terres. Et chez Holland, il y en a des eucalyptus ! Pendant des années il en a collecté de partout, arrivant à une impressionnante collection. La tâche ne va donc pas être si aisé pour qui voudra la jolie Ellen et c'est bien le but d'Holland.

Mon expérience de lecture :

J'imagine qu'il faut voir de la poésie derrière tout ces eucalyptus, mais la poésie et moi ça fait deux.

Il n'y a que deux choses qui m'ont vraiment freiné dans ma lecture.

Tout d'abord, l'histoire de chaque différent eucalyptus planté a été pour moi un long moment à passer. En fait, au milieu de l'histoire avec les personnages, voir des fois un chapitre entier, l'auteur raconte l'histoire d'un type eucalyptus par une anecdote ou alors en expliquant où il pousse et le pourquoi du comment d'être de celui-ci (mais pas de manière botanique hein...il n'explique pas où le planter et comment l'arroser, c'est un roman quand même).

Ensuite ma lecture a été ralenti par une deuxième chose, c'est qu'au cours de l'histoire "normale", en plus de l'histoire des eucalyptus, les personnages se racontaient d'autres petites histoires.

Toutes ces digressions font évoluer les personnages au fur et à mesure (et encore, on ne s'en rend même pas trop compte pourquoi), mais il y en a trop tout le temps (et pas intéressante du tout, qui n'apportent vraiment rien, si ce n'est de la confusion). Au final il ne resterait rien de l'histoire si on enlevait tout ça, parce qu'il ne se passe rien comme action dans ce livre, même la fin, n'est que suggérée, car les personnages ont évolué (je ne sais pas trop comment, mais c'est le cas).

 

Ma conclusion :

Je pensais tomber sur une petite histoire amusante, mais ce ne fut pas le cas. J'avais choisi ce livre pour découvrir un auteur australien et ça n'a pas fonctionné entre lui et moi.

Découvrir et se faire sa propre opinion peut parfois être risqué. Tant pis pour cette fois.

Ma note :

bof

challenge

tourdumonde8ans

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

13 commentaires pour “Eucalyptus”

  1. Melliane 25 mai 2014 11:05

    Mince désolée que ça n’ait pas été aussi bien que prévu. J’avoue que la couverture et le résumé ne m’attire pas vraiment. Je ne connaissais pas mais du coup je vais surement passer. Merci quand meme pour la découverte !

  2. Lyda 26 mai 2014 17:13

    Hum personnellement ça ne m’inspire pas… et vu ton avis je vais m’abstenir. Dommage que ça n’est pas fonctionné et que ce n’était pas comme tu l’imaginais

  3. Dune 27 mai 2014 10:10

    Personellement, je ne suis pas du tout attirée ! En plus avec ton avis ! :0

  4. Herbe Folle 31 mai 2014 15:59

    Oh c’est dommage, il m’attirait vraiment !

    • Madame_Love 31 mai 2014 23:36

      Mon avis est négatif, mais il y a des personnes qui ont aimé donc je ne voudrais pas te dégouter si ça pourrai te plaire.

  5. Panda Garou 15 août 2014 02:39

    Je suppose que la magie ne s’opère pas avec tout le monde. Pour moi c’est un véritable coup de cœur… Mais je ne l’ai pas du tout perçu comme toi. C’est une histoire d’amour très pudique, d’un homme qui séduit doucement une jeune femme farouche en lui racontant des histoires (un peu comme un Shéhérazade inversé). Toutes sont des histoires d’amour autour d’un eucalyptus mais à chaque fois il s’arrête avant la fin où il est supposé annoncé le mariage ou l’union des personnages qu’il invente, pour ne pas faire peur à la femme qu’il aime et ne pas avouer son propre amour. Mais plus que ça, il réconcilie aussi cette femme au eucalyptus qu’elle déteste: symbole ambivalent de la nature qu’elle aime, mais aussi et surtout de l’autorité de son père, un symbole donc de liberté et d’emprisonnement, comme l’amour. Ce n’est pas un livre à lire à la légère mais avec beaucoup de symbolisme partout 😀

    • Madame_Love 15 août 2014 09:49

      Je comprends ce que tu veux dire. Ce n’était pas un livre pour moi je crois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Votez pour moi à
La nuit des blogs
Merci les amis !


twitter-icone google-icone hellocoton-icone SimPlement.pro