Everything, everything

Edition : Bayard

FormatePub

Genre : Contemporain

360 pages

de  Nicola Yoon

Synopsis

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

 

 

avis

 

 

L'histoire :

Madeline a une maladie qui fait qu'elle ne peut pas sortir de chez elle où l'air est maîtrisé pour qu'elle ne tombe pas malade. Elle passe ses journées entre son aide-soignante, ses cours en ligne et les soirées avec sa mère. Jusqu'au jour où, de nouveaux voisins emménagent dans la maison d'à côté. Forcément lorsqu'elle découvre qu'il y a un garçon du même âge qu'elle... on devine aisément la suite.

J'ai beaucoup aimé le format du livre avec des dessins, des tableaux, etc, à la manière d'un journal intime (c'est d'ailleurs sur ce ton là que c'est écrit). On découvre les envies d'une jeune fille face à une maladie qui ne lui laisse aucune marge de manœuvre. Tout ce qu'elle fait est tout le temps cadré et puis elle ne peut pas sortir de la maison.

La rencontre avec Olly va bouleverser sa vie et finalement pas de la manière dont on le croit vraiment. J'ai été déçue de la dernière partie du livre qui part sur autre chose, d'intéressant en soi, mais vis-à-vis de Madeline je trouve ça trop fleur bleue et un peu injuste par rapport à la vraie vie (je ne peux pas vous développer ce point sans spoiler, désolé). 

 

La lecture / L'écriture :

Lecture sympa et format du livre qui ne laisse pas l'ennuie s'installer.

 

Ma conclusion

Une histoire sympathique mais dont le final est trop facile.

Le film est sorti, mais je ne vous met pas la bande-annonce car ça spoile quand même et puis il y a des points abordés différemment que dans le livre.

 

Ma note :

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires pour “Everything, everything”

  1. Cassandre 28 septembre 2017 11:54

    J’ai trouvé le film sympathique !

    • Madame_Love 29 septembre 2017 12:52

      Ah, c’est bien 🙂
      C’est le premier retour que j’ai sur le film^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *





twitter-icone google-icone hellocoton-icone SimPlement.pro