La planète des singes

planeteSinges

Edition : Pocket

FormatLivre de poche

Genre : Science-fiction

de Pierre Boulle

Synopsis

Au XXXe millénaire, un couple, Jinn et Phyllis, parcourent le cosmos. Lors d'un voyage, ils aperçoivent une... bouteille dérivant dans l'espace. Elle contient le manuscrit d'un explorateur qui a découvert une planète dont les singes sont l'espèce dominante et où les êtres humains sont chassés comme du gibier et réduits à l'état d'animaux de laboratoires. Paradoxe que Boulle exploite tout au long du récit, à la manière d'un conte philosophique, pour observer les travers de nos sociétés.

 

 

avis

 

C'est un livre que j'ai eu dans mon swap de Noël, merci Cristy.

 

L'histoire :

C'est la découverte par les hommes d'une planète peuplée de singes à l'intelligence supérieure.

Pour moi, il s'agit là d'un classique de science-fiction. Vu le nombre de fois où il a été adapté au cinéma, ne me dites pas le contraire. Je n'avais jamais vu ces films mais j'avais très envie de découvrir de quoi il en retournait. Surtout qu'il s'agit d'un auteur français, alors il y a de quoi aiguiser ma curiosité.

J'ai aimé découvrir ce monde en suivant le personnage d'Ulysse Mérou. Je ne m'attendais pas à la fin, et je trouve dommage que la couverture spoile un peu. Car tout le long du livre je me suis demandée à quoi elle allait correspondre.

Dans ce livre, c'est un peu notre société qui est critiquée au travers de celle des singes. Il y a des pensés très intéressantes qui permettent de réfléchir sur le conditionnement que l'humain se fait de lui-même. Mais en même temps, l'auteur a su placer ça à un second degré et permet au lecteur qui ne veut pas se prendre la tête de suivre une histoire pas ennuyante du tout au premier plan. J'ai vraiment l'impression que tout le monde peut trouver chaussure à son pied avec ce livre.

Maintenant, passons à un aspect très terre-à-terre de ma personne. Je sais très bien que ce livre se veut plus philosophique que scientifique, et je l'accepte, mais je ne peux pas m'empêcher de faire les remarques qui suivent.

J'ai trouvé ça dommage que la société des singes soit si proche de nous, dans le sens où c'est presque un calque de la Terre, rien que les "humains", "gorilles" et les "chimpanzés", ou alors "Haristas" par rapport à Aristote, ce sont des choses qui existe sur notre planète. Pour moi, ça décrédibilise un peu l'histoire car je ne pense pas qu'une intelligence supérieure émergeant à des années lumière de la Terre puisse avoir tant de caractéristiques, non pas similaires, mais communes. L'évolution est une multitude de caractéristiques aléatoires, alors ça m'a un peu déçu de me retrouver "sur Terre" presque. Je rajouterai aussi, qu'il est physiquement impossible qu'un singe parle. Je suis peut être trop pragmatique mais pendant tout le livre ça m'est resté en tête.

 

La lecture / L'écriture :

En ce moment, je lis pas mal de choses très récentes, et on peut tout de suite dire qu'on voit la différence avec ce texte qui a cinquante ans. On sent que l'auteur a réfléchi à chaque phrase, mais ça n'empêche pas d'avoir une lecture très fluide et rapide.

 

Ma conclusion

Je ne pensais pas qu'en découvrant un classique de la science-fiction j'allais autant apprécier. J'ai toujours des aprioris négatifs sur les classiques un peu "vieillot". Je suis donc contente d'avoir eu une lecture très agréable. J'ai beaucoup aimé cette plongé au cœur de notre société humaine à travers cette société de singes. En ce qui me concerne j'ai plus été dans le vécu de l'aventure que dans la philosophie de l'histoire.

C'est un vrai bon classique que je conseille à tout le monde.

 

Ma note :

J'adore

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires pour “La planète des singes”

  1. Cristy Sevla 16 janvier 2016 14:21

    Je suis contente que tu ai adoré ta lecture 😀
    Il me manque plus qu’à lire à mon tour ce livre qui à l’air bien, je garde un très vague souvenir d’un film.

  2. Lupa 9 mars 2016 07:42

    J’adore ressortir un vieux classique de la SF de temps en temps, et ne je suis que très rarement déçue, voire quasiment jamais ! Celui-ci est dans ma pile à lire et je suis à présent certaine qu’il va beaucoup me plaire, merci 🙂

    • Madame_Love 10 mars 2016 12:02

      Oui, c’est vrai, il faudrait que j’en lise plus !
      Bonne lecture 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Votez pour moi à
La nuit des blogs
Merci les amis !


twitter-icone google-icone hellocoton-icone SimPlement.pro