La reine du découpage

reineDuDecoupage

Edition : La Remanence

Format : ePub

Genre : Contemporain

de Odile Lecouteux

Synopsis

Cécile, six ans, n’a pas sa langue dans sa poche. Elle vit avec ses parents et sa grande sœur Fanfan dans la coopérative PLM de la commune des Larmes, en Côte d’Or, un village triste dans lequel il n’y a ni cimetière ni fontaine pour dire « Je ne boirai pas de ton eau ». Avec tendresse, humour, et parfois une certaine gravité, la petite fille décrit ce qu'elle découvre et ce qu'elle devient, de surprises en épreuves.

En ayant su conserver dans ce roman autobiographique la candeur et la vivacité de ses jeunes années, l’auteure nous offre un joli découpage des usages, personnes et souvenirs de son enfance, dans un style volubile d’une grande finesse, terriblement attachant.

 

 

J'ai lu ce livre dans le cadre du partenariat avec la maison d'éditions La Remanence, que je remercie une fois de plus.

 

avis

 

L'histoire :

Nous suivons Cécile dans sa vie de petite fille entre interrogations d'enfants et problèmes de grands qu'elle ne comprend pas toujours.

On rentre très vite au cœur de sa vie et même si le cadre temporel n'est pas exprimé tout de suite, on le comprend très vite et on se plonge tout de suite dans cette atmosphère passée où les codes de l'époque nous font parfois lever les yeux au ciel. 

Cécile nous raconte sa vie en décrivant tout et tout le monde, ce qui prête souvent à sourire car c'est vu au travers de ses yeux d'enfant. Je n'aime pas du tout les descriptions et pourtant j'ai beaucoup aimé sa manière de voir les choses, car elle décrit de manière très humaine (comme si elle parlait à quelqu'un très simplement), avec ses pensées d'enfants. C'est pour moi de la description très vivante qui donne un certain ton au récit et ça m'a plutôt plu.

J'ai failli écrire "une histoire où j'ai ri et pleuré", mais non, je ne pleure pas devant un livre (je suis une sans cœur, mouahaha). Enfin bref, il y a des passages où j'ai bien ri des "bêtises" que pouvait dire la petite Cécile et il y a des moments où j'ai été très ému.

Dans ce récit on retrouve beaucoup de choses : maux de l'enfance, préjugés d'adultes, mort, mais aussi pas mal de joies, d'espoirs et au final jamais de désespérément, parce que vu à travers les yeux d'une enfant tout reste très insouciant.

Au vue du titre je croyais qu'on verrai grandir cette enfant pour devenir couturière, mais en fait pas du tout, ça n'a presque rien à voir avec ce que je pensais.

 

Ma conclusion

La petite Cécile aura sû m'emmener avec elle dans le tourbillon d'une partie de sa jeune vie. Entre joies et tristesses, elle nous raconte des choses communes ou presque à tous les villages et petites filles de l'époque et pourtant, loin de se lasser, on se laisse faire et emporter. J'ai trouvé que l'auteure avait trouvé le juste milieu entre le monde de l'enfance et sa vision d'adulte, on est plongé dans un monde d'enfant, sans que se soit enfantin, mais pour autant on ne sent pas l'adulte derrière. Une lecture qui m'a transporté aux Larmes (en Côte d'Or) et qui m'a fait vivre mille émotions.

 

Ma note :

bien

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires pour “La reine du découpage”

  1. Dune 13 février 2015 17:20

    Cela a l’air très bien 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *





twitter-icone google-icone hellocoton-icone SimPlement.pro