Les féministes n’auront pas l’Alsace et la Lorraine

Les-feministes-nauront-pas-lAlsace-et-la-Lorraine

Edition : Au diable Vauvert

Format : grand format

Genre : Contemporain

de Louis Lanher

Synopsis

Partout en occident, mais surtout chez ma belle-mère, l'homme est un délit. Ce livre est illégal. Je ne serai jamais une femme comme les autres." Elevé par des femmes, Louis Lanher, en grandissant, a été confronté à la théorie du genre appliquée à sa belle-famille et s'est livré à une observation quasi ethnologique des ravages combinés de l'éducation et du féminisme contemporain.

 

 

J'ai lu ce livre dans le cadre de la Masse Critique de Babelio. Je remercie donc Babelio pour m'avoir fait gagner ce livre et les éditions Au diable Vauvert pour me l'avoir envoyé.

 

avis

 

L'auteur met en scène sa propre vie et nous montre les travers et les excès du féminisme à outrance de ces dernières décennies. Ce n'est pas un roman, mais on suit quand même un certain nombre de personnages au fil du récit.

Parlons d'abord de ce que j'ai aimé. Les situations drôles, j'ai ri des fois. Les choses évidentes qu'on a sous les yeux mais qu'au bout d'un certain temps on ne voit plus. Qui se soucis encore que la plupart des publicités sont faites pour les femmes, que des céréales visent uniquement un publique féminin ou que des évènements soient réservés uniquement au femmes ? Les féministes crient à l'égalité mais si on disait que telle chose est réservée aux hommes ça ferait un scandale ou ça serait mal vu. On retrouve dans ce livre des argumentations bien trouvées et des choses très vraies.

Et qu'est-ce que j'ai moins aimé ? Et bien, d'abord prenons le synopsis. Je n'ai trouvé que celui-là sur tous les sites et, on est bien d'accord, on s'attend à voir la belle-mère en baver et l'auteur nous raconter peut-être son enfance très féminine. Mais en fait non, il n'y a qu'un passage très bref où l'on parle de la belle-mère. C'est plus un livre sur les travers de la société actuelle, l'éducation, le travail, etc. Malgré le fait que j'ai bien aimé certains passages plutôt d'humour, j'ai trouvé des passages plus philosophiques ou rétrospectifs plutôt ennuyeux et sans intérêts. C'est dommage parce que je pense que si le livre avait été diminué de moitié on aurait pu avoir toutes les bonnes idées sans le côté longuet. 

Le dernier reproche que j'aurai, et c'est vraiment vis-à-vis de moi-même, c'est que j'ai trouvé qu'il y avait trop de références à notre monde actuel. Bien sûr, je connais tout ce dont l'auteur parle (enfin, sauf CSP+, dont j'ai du regarder la définition, car l'auteur ne l'explique pas), mais si dans 20 ans je prête ce livre à mes enfants (qui n'existent pas, mais imaginons, hein), j'ai peur que nombres de références ne soient pas comprises ou passe carrément à l'as. Je trouve ça un peu dommage que ce genre de livre soit plus du consommable immédiat que dans l'intemporalité. Après, j'imagine que si le livre est ré-édité dans 20 ans, il y aura pleins de petites notes de bas de pages pour tout expliquer, mais ça n'aura pas la même fraîcheur. Par exemple, se moquer de Madame la ministre, ça nous fait bien rire, mais plus tard, quand presque plus personne ne saura qui c'est, je ne pense pas que ce sera aussi amusant (d'ailleurs, elle n'est même plus au même poste depuis). 

 

Ma conclusion

Un avis mitigé. Des bonnes, voir même, de très bonnes idées, mais parfois je me suis ennuyée un peu au cours de ma lecture. Beaucoup de situations qui m'ont fait sourire ou rire parfois car l'auteur va au bout du bout de toutes les théories féministes "du genre". Un livre pour ceux qui aiment lire des choses sur l'actualité et les courants de pensés et qui n'ont pas peur de se payer une bonne tranche à la barbe des féministes les plus étroites d'esprit.

 

Ma note :

pasmal

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires pour “Les féministes n’auront pas l’Alsace et la Lorraine”

  1. Cyan 23 février 2015 16:37

    Le titre m’avait intriguée, mais d’après ce que tu dis du contenu, ce n’est pas pour moi…
    Merci pour cet avis détaillé 😉

    • Madame_Love 23 février 2015 17:50

      De rien^^
      Je te comprends, moi je préfère les romans.

  2. Dune 23 février 2015 18:07

    Moui c’est intéressant mais je le lirai pas comme ça…Peut-être un jour ! 😀

    • Madame_Love 23 février 2015 20:15

      Je te comprends, à ton âge (et même au mien) ça ne m’aurait pas intéressée, je préfère les romans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Votez pour moi à
La nuit des blogs
Merci les amis !


twitter-icone google-icone hellocoton-icone SimPlement.pro