Les trouvailles du vendredi #10

 

Ce rendez-vous s'intitule en anglais le Friday Finds et a été créé par MizB (Should Be Reading).

Il s'agit de partager avec vous le vendredi les trouvailles que j'ai pu faire de livre que j'ai rajouté dans ma wishlist, PàL ou autre. Et aussi que vous me donniez votre avis si vous les avez lu.

 

Cette semaine j'ai ressorti pour vous des profondeurs de ma wishlist :

 

L'Héritage des Darcer, tome 1 de Marie Caillet

Synopsis :

Lorsqu’on s’appelle Mydria, qu’on est la fille unique et chérie des puissants Siartt, et qu’on a pour objectif principal d’accéder à un pouvoir plus grand encore en épousant le prince héritier du royaume, la vie ne peut pas être ennuyeuse. Jusqu’au jour où Mydria découvre ses vraies origines. Elle n’est nullement Siartt, mais l’ultime héritière d’une dynastie renversée depuis des générations ! Horreur : à la suite de ses ancêtres, elle est tenue de se lancer à la recherche du trésor familial, recevant pour seules aides un sifflet et le Don d’Aile, cet étrange pouvoir capable de vous métamorphoser à volonté…
Le pire danger ne l’attend peut-être pas derrière l’errance, la bataille et les cloques aux pieds. Le pire danger pour un cœur confiant ne tient peut-être qu’en un seul nom : Orest.

Pourquoi c'est une trouvaille qui me donne envie  ?

Un résumé qui donne l'impression d'un bel une univers et d'une aventure riche.

 

Sans télé, on ressent davantage le froid  de Titiou Lecoq

Synopsis :

Comment survivre à une rupture amoureuse ? Comment s’insérer dans une société qui, clairement, n’attend pas les bras ouverts un bac + 5 de sémiologie ? En adoptant une technique de survie simple : la débrouille.

Avec un journal de bord hilarant, Titiou Lecoq livre la cruelle réalité de toute une génération, pour qui la vie moderne est jalonnée d’obstacles, dont le premier consiste à sortir de son lit le matin.

Se dessine le quotidien d’une jeune femme d’aujourd’hui, qui passe sa vie entre les boulots, les cartons, ses amis précieux et les histoires foireuses. Incapable de survivre sans télé ni ordi. À la recherche du « connard merveilleux », elle teste plusieurs formules (dont un Partenaire Chocapic avec qui partager ses petits-déjeuners). Car elle doit aussi faire face aux nouveaux rapports hommes/femmes : on discute, on boit, on baise. Le lendemain, on se réveille et on réfléchit.

Voici la trajectoire décapante d’une trentenaire, depuis le départ de son premier amour jusqu’à la découverte de la vie avec Têtard, son fils. Titiou Lecoq raconte le quotidien de toute une génération. Caustique, drôle, elle décrypte une époque où on ne badine pas avec l’amour. Ni le porno.

Pourquoi c'est une trouvaille qui me donne envie  ?

Un résumé intriguant je dois dire. Avec ce livre j'ai l'impression que je pourrai passer un bon moment, comme le pire... J'ai vu quelqu'un en parler en bien (désolé je ne sais plus qui) et c'est pour ça qu'il est dans ma wishlist.

J'ai détesté "La femme parfaite est une connasse" et j'ai moyennement aimé "Le mystère de la chaussette orpheline et autres tracas du quotidiens", alors je me questionne un peu sur celui-là.

 

Nous autres de Eugène Zamiatine

Synopsis :

"... On nous attacha sur des tables pour nous faire subir la Grande Opération. Le lendemain, je me rendis chez le Bienfaiteur et lui racontai tout ce que je savais sur les ennemis du bonheur. Je ne comprends pas pourquoi cela m'avait paru si difficile auparavant. Ce ne peut être qu'à cause de ma maladie, à cause de mon âme. "
Ainsi parle D-503, un homme des siècles futurs. Il vit dans une société qui impose fermement l'Harmonie sous la direction du guide. Or D-503 qui participe activement à l'expansion de cette organisation à l'échelle interplanétaire en arrive à l'autocritique, à la dénonciation, au rééquilibrage psychique.

C'est en 1920 que le Soviétique Eugène Zamiatine a conçu cette politique-fiction. Il y aborde, pour la première fois, les mécanismes de l'Utopie au niveau existentiel. Jusque-là, tous les organisateurs de sociétés futurs, sous la bannière de Platon et de saint Thomas More, se contentaient d'une description monomaniaque de leurs structures. Zamiatine introduit l'homme vivant dans ces souricières. La porte poussée, Aldous Huxley et George Orwell vont s'engouffrer dans le corridor.
Quel extraordinaire prophète que ce Zamiatine, écrivain, mathématicien et ingénieur. Il y a soixante ans, la dissidence n'était pas encore une maladie mentale traitée à l'halopéridol. Le règne du père génial de tous les peuples, Staline, et de ses épigones n'avaient pas commencé. Et les pieux des camps de rééducation n'étaient pas encore systématiquement plantés. Pourtant, le ver était dans le fruit, et même à cette époque pas encore totalement occultée, l'ouvrage ne fut pas publié.
L'oracle Zamiatine scrutant les brumes de l'Histoire de demain pousse un hurlement solitaire. Lui-même, en nos temps de surdité, condamné au silence et à l'exil, étouffé par l'angoisse, mourra à Paris, en 1937, à l'âge de 53 ans.

Pourquoi c'est une trouvaille qui me donne envie  ?

C'est une des premières dystopies ( ou la première ? dites-moi, si vous savez) et comme j'apprécie ce genre, c'est un livre qui me fait envie. Encore un livre découvert grâce à Anaterya.

Et comme expliqué dans le résumé, il a inspiré Orwell, Levin et Huxley pour 1984Un bonheur insoutenable et  Le Meilleur des mondes, des livres qui me font envies (à part 1984 que j'ai déjà lu).

 

 

Connaissez-vous ces trouvailles ? Conseillez-vous les moi ? Ou, vous donnent-elles envie ? et pour quelles raisons ?

Racontez-moi tout en commentaires !

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires pour “Les trouvailles du vendredi #10”

  1. Anaterya 28 novembre 2014 17:55

    Oui, « Nous autres » est bien la toute première dystopie 😉

  2. Cristy 28 novembre 2014 19:20

    J’adore la couverture de L’Héritage des Darcer ^_^

  3. Melliane 29 novembre 2014 12:59

    je te souhaite de très bonnes lectures !

    • Madame_Love 29 novembre 2014 13:08

      Merci^^
      J’espère vraiment pouvoir les découvrir notamment Nous Autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Votez pour moi à
La nuit des blogs
Merci les amis !


twitter-icone google-icone hellocoton-icone SimPlement.pro