L’Imagerie

Edition : Auto-édité (BoD)

FormateBook

Genre : Light Fantasy

248 pages

de Adrien Lioure

Synopsis

L'Imagerie est un roman de science-fiction écrit par Adrien Lioure et mettant en scène Alix, jeune étoile montante du cinéma, qui apprend lors des dernières prises de son prochain film la mort de sa femme et de son enfant, Sophie et Max. Pour l'accompagner dans cette épreuve particulièrement douloureuse, Alix peut compter sur Dolorius, sa Souffrance. Il s'agit d'un être à l'origine des maux et des douleurs des hommes. Derrière chaque blessure, qu'elle soit physique ou psychique, une Souffrance est à l'ouvrage. Mais jamais Dolorius n'avait eu affaire à une douleur si aiguë, si inassouvissable. Il comprend vite que pour sauver Alix, il n'y a qu'un moyen. Lui rendre Sophie et Max. C'est ainsi que les deux personnages feront tout pour tenter de rejoindre L'Imagerie, lieu mystérieux et inconnu où finissent les âmes des défunts.

 Trouver le livre :

 

avis

Je remercie l'auteur pour ce livre.

 

L'histoire :

Je trouve que le synopsis ne rend pas justice à l'histoire (passons déjà sur le fait que je trouve cette histoire fantasy et pas science-fiction).

Cette histoire est pour moi un mélange entre "Sliders les mondes parallèles" et "Vice-Versa". Le premier pour ce qui va arriver à Alix et dont je ne peux pas parler et le second pour la sorte d'univers différent où se trouve la Cité et l'Imagerie.

Il y a le monde des humains (le nôtre) où travaillent en invisibles les Souffrances, les marchands de sable et les Faucheuses. Les deux premiers sont incarnés dans l'histoire par Dolorius et Soméphine, ils régissent la souffrance et le sommeil des humains dans leur secteur respectif. C'est Morice qui incarne la Mort et lui, fait passer les âmes des morts de l'autre côté grâce à sa machine aspirante.

En gros, de l'autre côté, le mort est envoyé à l'Imagerie, c'est un genre d'endroit de stockage pour âme. Elle se trouve dans la Cité où plein d'autres personnages travaillent et vivent et c'est là que je trouve que ça ressemble à "Vice-versa", c'est farfelu et gai comme endroit.

Toute cette mécanique entre les deux univers va être malmenée par Alix, l'humain, qui va vouloir aller là où il n'est pas sensé aller.

Nous allons suivre plusieurs personnages qui tour à tour font avancer l'intrigue. C'est un point de vue assez sympa, à chaque fois on se retrouve dans leur tête.

Les personnages sont plutôt marrants. Il y a pas mal d'humour et les situations arrivent souvent par quiproquo. En même temps, il y a pas mal d'action (avec des scènes périlleuses) et de moments émouvant. Un bon mélange de plein de choses en somme.

J'ai beaucoup aimé cette histoire même si je trouve qu'Alix a trop le spleen à mon goût (j'ai souvent du mal avec les personnages un peu plus sombres et tortueux). L'humour et les univers un peu fantasy burlesque, c'est vraiment un truc qui me plaît.

 

La lecture / L'écriture :

Une lecture agréable. J'ai trouvé le fait d'être dans la tête de chaque personnage, à la première personne, très intéressant.

 

Ma conclusion

Pour découvrir une histoire drôle, touchante et pleine d'aventure, c'est par ici qu'il faut aller. Sans spoiler la fin, l'histoire est, sous couvert d'humour et d'aventure, une réflexion sur la mort et ceux qui restent.

A découvrir.

 

Ma note :

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires pour “L’Imagerie”

  1. Cristy 7 juillet 2017 11:44

    Ce roman à l’air chouette, merci pour la découverte 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *





twitter-icone google-icone hellocoton-icone SimPlement.pro