Livre Paris 2016 2/2 : la moisson, les bons moments

Aujourd'hui, je vous parle enfin, de ce que j'ai fait...ou pas à Livre Paris 2016. Cette seconde partie sera sans doute plus joyeuse et plus intéressante, mais si vous avez raté la première n'hésitez pas à y jeter un coup d'œil ici.

Cette année, je m'étais fixée deux objectifs : n'acheter que des livres dédicacés et faire toutes les allées pour avoir tout vu et découvrir un maximum de choses. Autant j'ai réussi le premier, autant le second est un échec cuisant.

N'étant pas fan des livres papiers qui font mal aux bras et qu'on ne peut pas lire dans le noir, je ne voulais pas acheter de trop aussi je me suis dit que me limiter aux dédicaces serait sans doute un bon compromis. Même si au final, j'ai ramené trop de livres à mon goût.

En ce qui concerne les livres, j'y suis allée sans attente ni envie particulière. Le seul livre que j'avais en tête n'était malheureusement pas en dédicace ce jour là (Hollywood en Irlande de Nisha Editions).

Dans un aussi gros salon, il y a de tout, et entre les espaces "librairies" et les choses qui ne m'intéressent clairement pas, je me suis retrouvée happée dans le coin SFFF-romance. Avec à chaque stand les maisons d'éditions que j'apprécie en ce moment. De ce fait, et après avoir trop acheté, j'ai dû partir en n'ayant pas tout vu du salon.

Tout d'abord, je me suis arrêtée au stand Sharon Kena. L'année dernière j'y avais été exprès pour Pari tenu ! et j'avais beaucoup aimé. J'ai aussi lu plus récemment Brad & Cassie. Pour deux livres achetés un sac surprise, je me suis donc laissée tenté par Le souffle de l'ange et Infiltration, bien qu'au final quatre livres me faisaient envie.

Le sac surprise m'a vraiment gâté ! Outre les petites choses dont on a plus l'habitude, le marque-page en métal est vraiment très joli, je ne m'attendais pas du tout à ça. (Il y avait aussi des marque-pages classiques que je présente plus loin)

Je me suis arrêtée au stand des éditions Erato, où il y avait beaucoup d'auteures ! L'année dernière, je ne l'avais pas acheté mais c'est là que j'avais repéré M... et c'était un de mes coups de cœur de l'année. Sur les bons conseils de l'équipe je me suis tournée vers Alter Ego, dont l'auteure est vraiment très sympa.

Sur le stand Milady, par hasard j'ai découvert Lame de fond et son auteure, et même si je ne me serais pas penchée sur ce livre, la discussion avec l'auteure et l'histoire en elle-même m'ont donné envie d'aller explorer d'autres horizons avec celui-ci.

J'ai aussi découvert une nouvelle maison d'éditions, Underground, qui est centrée sur le SFFF. Je dois dire que ce stand m'a bien plu et le fait qu'il soit très orienté numérique n'a fait qu'attirer mon attention. J'ai découvert de nouveaux livres, enfin presque, puisqu'un des auteurs que propose cette maison est en fait une personne que je suis sur Twitter, et j'ai un peu honte mais il me semble que j'avais du coup déjà vaguement entendu parler de cette maison d'édition sans m'en souvenir et sans jamais avoir fouillé plus. Pour ma défense, sur Twitter, j'ai tendance à éviter d'aller sur des liens générés automatiquement par Facebook, ce qui me fait sans doute rater pas mal d'informations. Enfin bref, j'ai découvert un auteur très sympa (bon, en fait tous les auteurs que j'ai rencontré étaient sympas) qui a écrit la dystopie La balafre de Dieu.

Au cœur des stands de l'imaginaire se trouvait celui du Grimoire/Mille Saisons. Et c'est avec plaisir que j'ai trouvé la nouvelle anthologie Du plomb à la lumière. J'aime beaucoup ce principe que c'est le lecteur qui vote pour sa nouvelle et son illustration préférée (cette année on a le droit de voter pour les trois de chaque catégorie que l'on préfère). L'année dernière j'avais lu La cour des Miracles et malheureusement pour moi, ce n'est pas la nouvelle pour laquelle j'ai voté qui a gagné. Cette année, le livre est encore plus beau avec ces enluminures entre les chapitres et il y a aussi eu un travail de création musicale puisque chaque nouvelle peut s'apprécier avec une musique adéquate grâce à un QR Code (ou un lien URL). Ce stand m'a pris un temps fou. Si l'année précédente j'avais eu la chance d'avoir quatre dédicaces (et ça me paraissait énorme), cette année, sur les vingt nouvelles plus la hors-concours, j'ai eu dix dédicaces d'auteurs, quatre de dessinateurs, une d'une des musiciennes et une de la correctrice. Je suis plus que ravie, j'ai, du coup, rencontré des tas de personnes différentes. Ce stand a été pour moi très chronophage mais c'était vraiment un bon moment.

Il y avait aussi une zone avec des stands individuels et là j'ai croisé l'auteure Johanna Zaïre. Cette auteure ne vous dit peut-être rien, mais pour moi, c'est une auteure qui me suis sur Google+ (ça ne s'invente pas), et à la sortie du livre World War Web j'avais reçu une sorte d'invitation pour m'en avertir, quelque chose de googlesque que je n'avais pas trop compris à l'époque. C'est de là qu'est parti mon intérêt pour ce stand où elle proposait quatre livres. Le fait qu'elle et la dame qui l'accompagnait étaient très sympa n'ont pas aidé mon porte-monnaie, et je suis repartie avec deux livres, WWW et Les Roitsy de Magara Kisi.

Je sais que j'écris beaucoup et que peut-être certains ne liront pas tout (je le comprends), mais j'aimerais bien savoir si quelqu'un va me dire en commentaire bonne lecture pour un de ces livres. Ça ne se voit pas trop à l'image mais il s'agit d'extraits que j'ai trouvé au stand Lumen. Ils y en avaient aussi que j'avais déjà pris l'année dernière et que je n'ai pas encore lu (honte à moi). Je ne sais pas trop ce que ces histoires racontent mais c'est le but de la découverte d'extraits n'est-ce pas. Je suis aussi déçue qu'il n'y est que sur ce stand que j'ai pu retrouvé des extraits, il me semble que l'année dernière j'en avais eu sur d'autres stands (à moins que ce soit pile ceux que j'ai loupé).

Entre mes achats au stands Sharon Kena et leur sac surprise j'ai fait le plein de marque-pages de chez eux. Une bien belle fournée en tout. Si j'étais quelqu'un d'insensée je dirais : cap de lire tous les livres de tous les marque-pages ?

J'ai vraiment passé un bon moment avec tout ces auteurs, à la découverte de toutes ces choses et de ces livres dont je ne connaissais rien. Les stands sympas à taille humaine m'ont réjoui et c'est surtout pour ça que j'apprécie ma seconde venue dans un salon. Peut-être que le système est ce qu'il est (voir partie 1), mais qu'est-ce que c'est bien de rencontrer des tas de gens sympas quand même et de repartir avec des livres dont j'ignorais l'existence. C'est aussi pour ça que je suis restée dans la même zone du salon et que j'ai loupé des choses intéressantes éparpillées ailleurs. C'est l'endroit qui pour moi était le plus attractif.

Je remercie tous les auteurs (et autres) que j'ai rencontré, c'est grâce à vous que j'ai passé un bon moment.

J'ai finalement acheté huit livres (je ne m'en remet toujours pas), je vous ferai un petit Dans mon Ebook...mais pas que pour vous présenter tout ça, ça aurait été trop long ici.

14 commentaires pour “Livre Paris 2016 2/2 : la moisson, les bons moments”

  1. Cyan 27 mars 2016 16:35

    Merci pour ce petit résumé de ce que tu as vu et fait au salon 😉
    J’ai hâte de lire tes avis sur toutes ces lectures, j’avoue que je connais peu de petites maisons d’édition mais je ne demande qu’à en découvrir 🙂 Certains titres m’intriguent déjà!
    Je te souhaite de très belles découvertes 😉

  2. Cristy Sevla 28 mars 2016 14:15

    Il n’y a plus qu’à te souhaiter de belles lectures 😀

  3. Jr 3 avril 2016 15:31

    Merci beaucoup aussi pour cette rencontre ! Comme ça je découvre aussi ce blog. A très vite !!!! Un Francis Jr anonyme 😉

  4. Kin 5 avril 2016 19:06

    « Pour ma défense, sur Twitter, j’ai tendance à éviter d’aller sur des liens générés automatiquement par Facebook » JE NE SUIS PAS LA SEULE !! XD ça m’énerve d’ailleurs parce que certains comptes ne marchent que comme ça, enfin bref, c’est un autre débat ! ^^
    Tu me fais découvrir une nouvelle maison d’édition (underground), je ne connaissais pas du tout, je vais voir ce qu’ils font.
    Et bien, c’est une belle moisson, même si tu préfères les ebooks ^^

    • Madame_Love 5 avril 2016 19:27

      C’est une toute nouvelle maison apparemment donc je pense que c’est normal qu’elle ne soit pas trop connue pour l’instant 🙂

      Je suis une fois de plus contente de trouver quelqu’un du même avis que moi, parce que comme tu dis, il n’y a des comptes Twitter qui ne fonctionnent que comme ça (que ce soit Facebook ou Instagram). Et comme je n’ai de compte ni de l’un ni de l’autre j’ai l’impression d’être une extraterrestre parfois de faire ce genre de réflexion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


twitter-icone
SimPlement.pro