Phobos, tome 1

phobos

Edition : Robert Laffont (R)

FormatePub

Genre : Science-fiction

433 pages

de Victor Dixen

Synopsis

Six prétendantes d’un côté. Six prétendants de l’autre. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour. Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

   Informations auteur :

 

avis

  

L'histoire :

D'un côté nous avons six filles et six garçons qui vivent une téléréalité dans l'espace et de l'autre, sur Terre, les instigateurs de ce show et d'autres personnages qui essaient de mettre à jour des secrets que certains veulent garder au prix du sang.

 

Ce que j'en pense :

Oui, c'est un livre (et une saga) très populaire, oui j'ai aussi adoré et oui dès la fin j'ai commencé à me renseigner sur l'achat du tome 2 (bon, à 12,99€ le livre numérique, j'attends encore un peu, qui sait, peut-être une version de poche fera baisser ce prix...). Et comme ce n'est pas mon genre de tout aimer (ou à de rares exceptions), j'ai préféré mettre en avant les petits failles plutôt que de m'attarder sur les aspects positifs (écriture, principe de télé-réalité, vaisseau dans l'espace, "huis-clos") car à part dire : génial, super, j'ai aimé, je sens que mon vocabulaire va très vite se limiter.

Pour en revenir à nos moutons, moi qui adore le space opera, j'ai été servi, enfin, pas assez à mon goût. J'ai beaucoup aimé la partie télé-réalité et enfermement dans l'espace, les histoires entres les personnages, etc, mais toute la partie sur Terre beaucoup moins. On suit Léonor dans le vaisseau par un "je" (ça je valide), sur Terre on suit différent personnages de manière impersonnelle et j'ai trouvé ça parfois long et beaucoup trop descriptif à mon goût. L'auteur utilise un système "cinématographique" pour ses chapitres et sur le plancher des vaches on nous décrit chaque scène comme si on lisait un scénario (ce qui n'a pas été ma tasse de thé). En revanche sur ce que ça raconte j'ai trouvé ça très intéressant sur les différents secrets qui entourent le programme. Même si j'aurais préféré un huis clos dans la navette, j'ai bien aimé cette valeur ajouté à l'histoire sur les intrigues sur Terre.

Petite interlude : D'ailleurs en parlant de navette c'est l'un des rares livres pour lequel j'aimerai beaucoup lire une version masculine car ici on ne suit que les spationautes filles et j'aimerais bien savoir comment les garçons ont vécus ça.

Dans ce qui fâche je pourrais aussi dire qu'il y a plusieurs personnages assez agaçant (roman sur des "adolescents" oblige) dont Léonor qui est parfois énervante et qui ne plaira pas à tout le monde.

Je rajouterais que c'est bien écrit, ça se lit bien. J'ai trouvé l'écriture très francophile (si vous ne voyez pas de quoi je parle, ne cherchez pas, c'est la seule façon que j'ai trouvé d'exprimer ce que je pensais) et comme ça se passe aux Etats-Unis ça m'a parfois perturbé. Pas que ce soit forcément un reproche, mais je voulais le souligner.

 

 Ma conclusion

Quoi dire, si ce n'est super !

J'aurais pu me passer de l'histoire sur Terre mais dans l'ensemble j'ai beaucoup aimé ce livre. Ça m'a fait penser à un mix entre Inside Out et La Sélection.

Voilà pourquoi je me suis focalisée sur les aspects que j'ai moins apprécié, je n'ai pas grand chose à dire si ce n'est que c'est pour moi un très bon livre et j'ai trouvé l'intrigue très bien menée.

Je le recommande à tout le monde sans hésiter. Bien sûr il faut garder en tête que c'est un livre jeunesse et qu'on va parler d'une télé-réalité avec des jeunes de 18 ans.

 

Ma note :

J'adore

 

Challenge associé :

challengeSaga2016

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 commentaires pour “Phobos, tome 1”

  1. Cristy Sevla 22 juin 2016 19:28

    Peut-être que l’auteur a pensé à une série pour avoir le point de vue des garçons ^_^
    Je vais voir si je me lance ou pas dans l’aventure avec cette saga, peut-être penser à finir les sagas que j’ai en cours avant 🙂

    • Madame_Love 22 juin 2016 19:56

      Finir des sagas ? T’as des rêves assez fous toi XD
      Moi j’ai lâché prise, je vais là où ma PàL me mène.

      Pour l’instant il y a deux livres et un hors-série, pour pas me spoiler je n’ai pas regarder plus loin. J’aurais tendance à croire que c’est un diptyque mais c’est juste une supposition.

  2. Cyan 23 juin 2016 12:42

    Merci pour cet avis détaillé 😉
    J’hésitais à me lancer, mais je crois que ce n’est pas pour moi, finalement.
    C’est à vérifier, mais il me semble avoir entendu que le tome 3 (ou préquelle?) était consacré aux garçons 😉

    • Madame_Love 23 juin 2016 18:03

      Oui, je crois aussi mais comme tu le dis, c’est un « préquelle » donc bon…

      J’ai pensé à toi pour les personnages agaçants, tu aurais de quoi lever les yeux au ciel je crois^^

      • Cyan 23 juin 2016 18:07

        Au cas où je n’aurais pas déjà décidé de passer mon tour, ce serait chose faite après cette précision 😆

        • Madame_Love 24 juin 2016 09:43

          C’est bizarre de t’aiguiller sur ça alors que j’ai quand même bien aimé le livre. Mais je sais que tu es assez pointilleuse sur les personnages et notamment les féminins assez jeunes.

          • Cyan 24 juin 2016 11:38

            En fait j’hésitais parce que c’est du YA et que j’avais peur que ça soit trop plein des défauts du genre. En plus la télé-réalité est un truc que j’exècre particulièrement ^^
            La seule raison qui me donnait envie, c’est l’aspect SF, qui semble bien mené d’après ce que tu dis, mais je ne crois pas que je pourrais passer outre les défauts que tu cites. Pas en ce moment, en tout cas, je crois que je fais une overdose de YA 😛

          • Madame_Love 24 juin 2016 13:35

            Je te comprends, moi aussi les dernières dystopies américaines que j’ai lu m’ont un peu dégouté du genre. Heureusement, ce livre-ci n’est ni une dystopie, ni américain. Mais on y retrouve bien des « ados » (je ne sais pas si à 18 ans on peut encore dire ça), qui ont des préoccupations pas très élevés (le but étant de trouver l’amour pour toute la vie au sein d’une télé-réalité, ce qui débouchera sur mariage et enfants).

          • Cyan 24 juin 2016 15:44

            De plus en plus de livres de SFFF, YA ou adulte d’ailleurs, sont en fait des romances cachées dont le seul intérêt est une « fin heureuse » pour les protagonistes. A côté de ça, les univers et les intrigues sont peu développés et c’est ça qui me rebute.
            Je veux bien de la romance à condition que ce soit la cerise sur le gâteau et pas la totalité du pitch.

  3. Dune 13 juillet 2016 09:41

    OUII ! Je viens de le finir aussi et j’ai adoré ! Moi aussi, j’aimerais bien lire le côté masculin de l’affaire 🙂 (En plus, je venais de regarder Interstellar donc j’étais déjà dans l’ambiance étoile itout.) Non sérieux, cette saga est géniale ! Moi aussi, par contre, je vais avoir du mal à me procurer le tome 2 car j’ai emprunté le 1 à la bibliothèque et d’après la lois du malheur de la bibliothèque le tome que je cherche est toujours emprunté T.T

    • Madame_Love 13 juillet 2016 13:48

      Ah super !
      Tu ne peux pas le réserver à l’avance ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *





twitter-icone google-icone hellocoton-icone SimPlement.pro