Pourquoi je n’aime pas Amazon

samedipartenaires

Aujourd'hui je vous parle de mon désamour pour Amazon.

Bien sûr, ces propos n'engagent que moi et si vous avez un avis autre (ou pas) n'hésitez pas à papoter en commentaires.

Je ne vais pas vous raconter le pourquoi j'en suis venue à acheter une liseuse, parce que ce serait trop long. Donc on va partir du moment où l'achat était décidé et où j'ai du faire un choix.

Le choix de ma liseuse

Avant l'achat (qui était en fait un cadeau), j'ai voulu savoir quelle liseuse serait la meilleure option. Deux se détachaient, la Kindle Paperwhite d'Amazon et la Kobo Glo de la Fnac. Il n'y avait que ces liseuses qui étaient rétro-éclairées (à l'époque, je ne sais pas maintenant) et c'était important pour moi. Les technologies étaient similaires, elles se valaient de ce point de vue. Bien sûr, j'ai tout analysé. Et là, je me suis rendu compte que pour la Kindle on ne pouvait lire que du format propriétaire de chez Amazon, alors qu'avec la Kobo, on pouvait lire des tas de formats dont le ePub qui est le format de la plupart des livres que l'on peut trouver.

Le choix était donc : se limiter à ne lire que du Amazon ou avoir la possibilité d'acheter mon livre à gauche à droite et pas seulement sur la Fnac (ou Kobo) ?

La réponse était vite vue, je tenais à ma liberté !

Depuis, je m'éclate avec ma Kobo.

Bien sûr, acheter sur Fnac ou Kobo un livre électronique est soumis à des DRM (des histoires de droits) que certains pourront critiquer mais ce n'est pas du tout le débat du jour (ainsi que le prix des livres électroniques).

Ce dont je suis heureuse, c'est que selon mes envies je peux acheter des livres sur des sites divers et variés et je peux aussi avoir accès à des tas de livres gratuits qui sont du Domaine Public (ceci est un autre débat, quant aux livres gratuits publiquement mais payants sur les sites marchands).

Je suis donc très heureuse de mon achat, lire dans le noir, facilité de lecture au chaud sans se tracasser sur sa position ou se faire une tendinite. C'est pour ça que j'ai envie de faire découvrir ce plaisir aux autres gens qui sont très souvent sceptique sur la lecture numérique.

En ce qui concerne l'achat et la compatibilité, Amazon perd donc du terrain à mes yeux.

Les liseuses, les tablettes et les applications

Ma remarque suivante peut s'appliquer à beaucoup de sites, mais comme aujourd'hui on parle d'Amazon, je me dois d'en parler. De plus, du fait que les autres liseuses soient plus libres en format, je considère un peu ça pour elles comme quelque chose d'annexe.

Sachant qu'avec les Kindles on ne peut lire que du Amazon ET que les livres Amazon ne peuvent être lus que par des Kindles, le marketing est limité. Ils ont donc inventé les applications numériques pour tablettes et ordinateurs. Comme ça, même si vous n'avez pas de Kindle, vous pouvez acheter leurs livres numériques. Je trouve ça scandaleux, parce que moi qui souhaite faire découvrir le plaisir de la lecture numérique, c'est tirer dans le pied du numérique. Combien de personnes vont vous dire les livres numériques "font mal aux yeux", "fatiguent plus vite", "donnent mal à la tête" ? Et vont vous dire : je lis sur tablette, j'ai une application qui lit les livres donc c'est une liseuse. Ça me rend triste parce qu'une liseuse possède un écran spécial qui lui confère le même plaisir de lecture qu'un livre papier (ce qui ne peut être obtenu en aucun cas avec une tablette).

Je ne suis pas pour ces applications qui emprisonnent le marché avec des besoins dont le consommateur est contributaire.

Peut-être que mes idées ne sont pas modernes, puisque 25 millions de chinois ne lisent des livres que sur leur téléphone, mais en France le marché n'est pas là et inciter les gens à de la qualité est sûrement plus pérenne que l'inverse.

Arrivée là, je me dis vraiment que c'est l'argent qui fait tourner notre monde. Enfin bon, j'ai développé mais ça peut être encore un autre débat ça.

Vous l'avez compris, encore un K.O. dans mon cœur pour Amazon.

L'auto-édition

Ma dernière raison est aussi voir plus importante pour moi que les autres.

Avec ma liseuse, nous avons découvert le monde de l'auto-édition. Et c'est fabuleux, il y a vraiment des pépites parfois. C'est un univers plein de promesses où chacun peut publier et lire ce qu'il veut.

Mon seul problème, c'est que la plupart des auteurs auto-édités se lancent sur Amazon. Ok, on a compris le format n'est pas compatible blablabla. Sauf que ces livres-là sont la plupart du temps introuvables ailleurs. La cause est très simple, Amazon est l'un des plus gros site marchand du monde et il propose un contrat d'exclusivité aux auteurs, ce qui leur permet d'être mieux référencé voir d'avoir accès à des mises en avant sur le site. J'imagine donc que c'est très alléchant pour les auteurs. Et c'est pour ça que je n'ai pas accès à des livres qui pourraient m'intéresser !

Ce qui me perturbe le plus, c'est de faire, en tant que lectrice, la constatation suivante. Sur la blogosphère le numérique n'est pas beaucoup plébiscité et l'auto-édition parfois même dénigrée. En fait, les livres numériques auto-édités n'ont pas la côte et ça peu importe les supports. Je ne comprends juste pas, les auteurs qui restent dans un système d'exclusivité alors que leurs ventes ne décollent pas d'un pouce, on a l'impression qu'ils sont envoutée par les belles paroles d'Amazon. Je sais bien que multiplier les plateforme ne va pas leur faire vendre plus mais au moins ça laisse l'accès à qui a vraiment envie de découvrir ces livres. Je ne comprends pas l'envie de s'enfermer dans ce système, d'autant plus que les rares personnes que je croise sur la blogosphère, qui ont une liseuse, n'ont pas du tout de Kindle et avec la multiplication des marques notamment en supermarché, je ne suis pas sûre que les Kindles soient vraiment LE marché des livres numériques (c'est une remarque totalement subjective de ma part).

C'est pour ça que je suis fâchée avec Amazon, j'ai l'impression qu'il me vole le droit d'accès à des auteurs inconnus qui en plus le resteront très certainement. Moi qui vis mon blog dans le partage, je me retrouve face à un mur. L'auto-édition est quelque chose de riche et même si Amazon veut faire de l'argent sur le dos des maisons d'éditions, qu'il propose au moins un petit Epub ou PDF pour l'auto-édition (ce qui n'est pas envisageable, puisque soit t'achètes une Kindle, soit tu télécharges l'application tout support).

Aussi, beaucoup d'auteurs incitent à écrire un petit commentaire sur Amazon parce que plus il y a de commentaires plus le livre est mis en avant etc. J'en écris parfois, et je trouve ça normal, là n'est pas la question. Mais encore une fois on a l'impression qu'ils sont coincés dans un carcan et cherchent par tous les moyens de s'échapper de leur condition. Franchement, à chaque fois que j'ai parlé à un auteur de savoir s'il était sur Kobo, Fnac ou autre il m'a répondu avec les yeux du chat de Shrek "exclusivité Amazon". Ça me fait de la peine.

Je ne suis pas dans ce milieu là et je sais que c'est très dur d'être un auteur, mais de mon point de vue de lectrice lambda (qui n'aime pas Amazon), je me pose la question de savoir si vendre son âme au diable pour des livres à 0,99€ c'est une bonne chose.

En résumé pour moi Amazon c'est : une machine à sous et une cloche sur la culture et le partage. Et même si des tas d'autres sites de vente de livres numériques ont une démarche parfois similaire, eux au moins laissent le choix de pouvoir lire leurs livres ou pas. Ne pas avoir le choix c'est vivre sous dictature et c'est comme ça que je vois Amazon.

Et vous, que pensez-vous du système proposé par Amazon ? Que ce soit sur le format propriétaire des eBooks et liseuses ou de l'auto-édition ? Et si vous êtes auteur, quel est votre ressenti par rapport à ce que j'ai dis ? Êtes-vous sur Amazon ? J'exagère beaucoup ?

PS : Je n'ai rien contre les auteurs auto-édités qui sont des personnes très gentilles et que j'apprécie. J'espère que vous aurez compris que c'est un système que je pointe du doigt et pas des personnes.

26 commentaires pour “Pourquoi je n’aime pas Amazon”

  1. Cyan22 avril 2016 14:57

    Je ne lis quasiment pas en numérique, mes raisons de ne pas aimer Amazon diffèrent des tiennes ^^ Mais ton billet est très intéressant, certains points que tu développes ne me seraient pas venus à l’idée 😉

    • Madame_Love22 avril 2016 19:37

      Ah oui, quelles sont tes raisons ?

      • Cyan23 avril 2016 09:08

        Déjà le côté hégémonique me dérange: la mondialisation de la culture et la quasi obligation de passer par eux pour se procurer certains produits, j’ai peut-être lu trop de SF, mais ça me gêne. Ensuite on entend souvent que les employés ne sont pas bien traités ni rémunérés correctement par l’entreprise, alors que les bénéfices générés doivent être immenses. Et pour finir par quelque chose de plus concret et quotidien, les livres achetés neufs arrivent parfois en moins bon état que des livres d’occasion achetés ailleurs. Vu comment c’est emballé, ce n’est pas surprenant.
        Bref, avant je commandais régulièrement sur Amazon, maintenant je le fais seulement lorsque j’ai un bon d’achat (et si je pouvais commander ailleurs, je n’hésiterais pas).

        • Madame_Love23 avril 2016 10:51

          Je suis d’accord avec toi 🙂
          J’ai plus accès mon billet sur les livres et l’auto-édition que sur l’entreprise globale. Je ne commande jamais rien sur ce site mais c’est vrai que la dernière fois que j’y ai commandé un livre (il y a 3 ans lol), il pleuvait et le livre dans l’emballage était abimé (et pas moyen de trouver comment le retourner).

          • Sevy2823 avril 2016 11:01

            J’ai eu le problème de livre neuf abimé (pluie aussi ce jour-là !), mais ils me l’ont remplacé. C’est vrai que leur emballage n’est pas top !

          • Madame_Love23 avril 2016 16:13

            Oh, c’est bien ! Je n’ai jamais trouvé leur service après-vente 🙁

          • Cyan23 avril 2016 16:14

            Il n’y a même pas besoin de la pluie, leurs cartons ne sont pas à la taille voulue et les livres se baladent dedans. Vu comme la poste en prend soin derrière, ça n’aide pas…

          • Madame_Love23 avril 2016 16:42

            Oui c’est vrai aussi ! La Poste est parfois affolante avec les colis…

  2. Sevy2822 avril 2016 15:34

    Bonsoir. Je crois que je vais te faire un roman. Tu es prête ?
    En tant que lectrice, je suis totalement d’accord avec toi, il y a des livres que je veux lire et je suis coincée car j’ai une autre marque de liseuse. Lire à l’écran de l’ordi est hors de question pour moi. Je soutiens le fait que lire sur liseuse et complètement différent de la lecture ordi ou tablette. Je me suis même « fâchée » avec mon père qui disait avoir une liseuse alors qu’il avait une tablette. C’est vraiment totalement différent.
    En tant que auteur auto-éditée, je résiste à Amazon et pourtant c’est dur car toutes les « formations » que je peux voir sur l’auto-édition ne jurent que par Amazon. Je résiste donc et les vends toutes seules comme une grande sur mon site. Enfin, si je peux dire car je n’ai pratiquement aucune vente en numérique.
    Le prix, d’accord avec toi, vendre à 0,99, c’est vraiment se moquer de notre travail. je vends à 6€, je ne sais pas si le prix est juste mais j’estime que c’est le prix d’un travail fourni.
    Merci pour ton article car si je me tâtais encore pour Amazon, c’est définitivement terminé vu que tu dis qu’il y a un contrat d’exclusivité. Hors de question pour moi !
    Voilà, ce sera tout pour le moment, sauf si tu as une question ou une précision à me demander.

    • Madame_Love22 avril 2016 19:48

      Je suis contente de voir qu’il n’y est pas que moi qui pense ce genre de chose^^
      Tu es une sacrée warrior lol ! Tu sais que tu peux aussi mettre tes écrits sur Kobo. Pour l’exclusivité, il me semble qu’elle n’est pas obligatoire, c’est juste pour avoir une sorte de garantie comme quoi ton livre va être mis en avant. Je connais des auteurs qui sont sur Kobo et sur Amazon, donc c’est qu’ils n’ont pas choisi ce système 🙂

      Pour le prix, je ne sais pas trop juger, mais je ne critiquais pas un prix bas, juste que pour ce prix vouloir l’exclusivité ça me laisse sceptique.

      Merci pour le pavé, c’est toujours intéressant de lire les commentaires 🙂

  3. Bonjour Madame_Love, et merci de soulever cet intéressant débat.

    Attention, roman en cours lol :

    Je suis une auteure auto-éditée (puis éditée par une maison d’édition, livre de Fantasy que vous avez lu, bref, puis je serai à nouveau auto-éditée une fois mes droits récupérés dans quelques mois).

    Je ne jure que par Amazon, pour diverses raisons (et je ne dis pas avoir raison, surtout après avoir découvert votre intéressant point de vue en tant que lectrice). En fait, c’est vrai qu’Amazon fait tout pour accueillir et garder ses auteurs (qui lui rapportent, bien sûr et c’est normal). Il faut dire objectivement qu’ils savent très bien y faire et que c’est très pratique de publier chez eux ! D’une part, plusieurs auteurs ont dit que ce n’était pas simple de publier ailleurs alors que c’est facilité chez Amazon (qui désormais accepte le format e-pub, heureusement). D’autre part, beaucoup d’auto-édités disent que c’est avec Amazon qu’ils font le plus de ventes, le reste notamment Fnac, étant plutôt pour dire qu’on est distribué sur plusieurs plateformes et donc plus visible.

    Pour la question de l’exclusivité, certes mais si on choisit l’option. A ce moment-là, on a la possibilité de faire une promo ou même de mettre notre ebook gratuit, jusqu’à 5 jours tous les 3 mois. Cette option est valable 3 mois et reste une option. On peut tout à fait publier chez Amazon en même temps que d’autres plateformes, heureusement. Si on ne prend pas cette option d’exclusivité.

    Il y a les inconditionnels d’Amazon, qui chouchoutent les auto-édités (et les lecteurs car c’est bien pratique, quand on n’a pas de liseuse, de pouvoir lire sur son smartphone avec l’appli. C’est mon cas. C’est impossible sur le kobo, pas d’applis dispos, il faut impérativement la liseuse). Et il y a les auteurs qui préfèrent être distribués un peu partout et donc plus visibles.

    Maintenant, ce que vous dites du format Amazon exclusif empêchant toute autre liseuse de lire les ebooks Kindle, c’est vrai que je trouve ça dommage.

    Résultat, voici en général la politique adoptée par tout auteur qui veut réussir : on commence par Amazon, on choisit la promo exclusive pour 3 mois pendant laquelle on essaie le plus possible de faire de la pub afin d’être visible, bien classé et donc téléchargé et donc bien classé et visible, etc. Le mieux et le plus difficile étant d’être classé dans le top 20 ou même top 10 pour la visibilité. Ensuite, après les 3 mois, on peut formater son texte (et merci à chaque plateforme d’avoir ses propres règles, ça facilite bien notre boulot lol) pour les autres plateformes.
    A ma connaissance, Amazon désormais ne fait plus son format spécifique .mobi mais accepte les epub. Cela voudrait dire que toutes les liseuses pourraient télécharger les ebooks sur Amazon ? Il serait temps !

    Je suis distribuée aussi à la Fnac, kobo, et je peux dire que je ne fais aucune vente, contrairement à Amazon. Parce qu’il y a plus d’acheteurs chez Amazon, surtout du numérique, c’est une véritable institution. Et puis on peut télécharger l’extrait, très pratique pour « feuilleter » le livre avant l’achat. Je dis ça, mais probablement qu’on peut le faire aussi sur le kobo.

    Après, concernant leurs employés qui seraient exploités, j’ai entendu parler de ça et je ne sais pas dans quelle mesure c’est vrai, car je me méfie viscéralement des médias et de leurs infos « orientées ».

    Voilà un résumé vu de mon côté auteur. Mais je comprends tout à fait que côté lecteur, ne pas pouvoir lire des ebooks Amazon parce que non compatibles, c’est dommage à la fois pour le lecteur et pour l’auteur. A l’auteur de se faire distribuer partout 😉

    • Madame_Love23 avril 2016 16:41

      Merci pour votre commentaire, c’est vraiment très intéressant !
      Pour l’instant, en tout cas, on ne peut acheter que du format Kindle. Il ne me semble pas avoir vu le « Feuilleter l’extrait » sur Kobo ou Fnac, c’est vrai que c’est assez intéressant pour se faire une idée du ton (il y a des livres que dès les premières lignes on sait que ça ne va pas le faire).

      Je pense que c’est à cause de cette mauvaise publicité qu’en ce moment Kobo communique pas mal sur la facilité de publier chez eux (peut-être aussi qu’ils ont facilité le système ?), ils encouragent aussi les commentaires. J’avoue que ce n’est pas sur ce site qu’il faut aller pour voir des avis clients. D’ailleurs, ça fait plusieurs jours que j’ai testé de poster un commentaire, il faut d’abord qu’il passe par une validation, du coup, il n’est toujours pas en ligne… ça ne m’encourage pas à en poster un autre sur ce site.
      Je pense aussi qu’avec un blog je vis mes achats livresques autrement, mais je me doute que quelqu’un qui ne fréquente pas la blogosphère (et ne sait pas qu’elle existe) ira tout naturellement plus voir les commentaires Amazon pour se faire un avis, donc c’est vrai qu’il ne faut pas négliger ça quand on est un auteur. Mon billet est vraiment d’un point de vue particulier, c’est vrai (d’un autre côté il n’avait pas pour vocation d’être le point de vue universelle lol). C’est pour ça que c’est très intéressant vos explications en tant qu’auteure qui vit la chose^^

      • Merci Madame_Love, oui je parlais du point de vue auteur auto-édité, et je comprends le vôtre côté lecteur.
        Amazon semble vouloir être exclusif, volontairement, comment le fait Apple qui a aussi ses propres produits non compatibles avec le reste.
        Pour répondre à ce que j’ai lu plusieurs fois ici, je n’ai jamais rencontré de problème d’emballage avec Amazon, je suis donc assez étonnée : leur emballage est en carton, exprès Amazon avec leur sigle et une bande qui se découpe toute seule pour l’ouvrir. Le livre à l’intérieur est bien calé. J’avoue ne pas comprendre. Après, si le facteur le « laisse traîner » sous la pluie, ça c’est pas cool évidemment.
        Oui, possible que Kobo-Fnac veuille faciliter la publication des auteurs, pour les faire venir plus facilement. C’est vrai que tout est fait, chez Amazon, pour simplifier la vie de l’auteur et du lecteur. Je dis ça concernant votre remarque sur la difficulté de commenter chez Fnac. L’autre fois, j’ai voulu répondre au seul commentaire sur mon roman, sur Fnac, et je n’ai pas vu de fonction « répondre » comme il y a chez Amz.

        • Madame_Love24 avril 2016 21:29

          C’est vrai que je n’aime pas Amazon, mais c’est sûr qu’il y a certains aspects qui manquent encore aux autres plateformes.

          En parlant d’Apple, vous avez raison, et c’est bien pour ça que je n’aime pas non plu cette marque.

          Pour les colis, quand on achète plusieurs livres ça peut passer car ils sont serrés comme des sardines, mais un tout seul il se ballade un peu dans l’emballage standard (enfin, ça a peut-être changé depuis le temps où j’ai commandé).

  4. Stéphanie23 avril 2016 17:13

    moi aussi j’ai une KOBO et je dois dire que je l’ai choisie aussi pour le faite qu’on pouvait lire le format epub et pas que amazone.
    Par contre, si tu veux découvrir des auteurs auto-édité je peux te conseillé d’aller voir sur le site Publishroom.

  5. Fred Marty23 avril 2016 22:20

    Perso je suis lecteur chez Amazon avec ma Kindle. Catalogue très complet, facilité de règlement, l’avantage du site leader où je suis sûr de tout trouver.

    Si je veux récupérer ma bibliothèque numérique, je branche la Kindle sur mon PC, lance le logiciel Calibre et récupère les fichiers. A priori, y a un peu de manip à faire, mais rien d’insurmontable.

    De même, je peux ajouter facilement des epub, PDF/ODT/DocX (qui seront convertis) et autres ebooks sur la Kindle via Calibre.

    En tant qu’auteur autoédité, j’ai choisi de ne pas prendre l’exclusivité Amazon et j’édite sur plusieurs plateformes. Tous les auteurs que je connais réalisent 80% minimum de leurs ventes sur Amazon.

    Publier sur Amazon s’est avéré aussi simple que sur Kobo, pas de point de divergence particulier.

    Par contre, pour la version papier, je ne vais travailler qu’avec Amazon (pas creusé pour les autres plateformes, pas le temps).

    Voilà pour mon double retour d’expérience 😉

    • Madame_Love24 avril 2016 21:17

      Merci, c’est très intéressant 🙂

      Mon billet met en avant les défauts d’Amazon, donc pour moi utiliser Calibre c’est de la triche :p
      Mais bien sûr vous avez raison de faire comme ça^^

      En ce qui concerne les livres papiers, je ne m’y connais pas du tout, et en tant que néophyte c’est vrai que je n’ai jamais vu qu’Amazon proposer ça.

  6. Kin25 avril 2016 18:30

    Ton avis soulève des points très intéressants auxquels je n’avais pas pensé (je ne suis pas lectrice numérique). Personnellement, j’ai également une dent contre amazon mais pour les même raisons que Cyan (surtout concernant son hégémonie dans bien des pays et des secteurs économiques…)
    A bientôt !

    • Madame_Love26 avril 2016 17:17

      Je suis contente de t’avoir montré un point de vue différent 🙂

  7. Dune27 avril 2016 19:31

    C’est un article très intéressant ! J’avais pas forcément penser à cela, la seule raison pour laquelle je n’aime pas Amazon c’est que je suis une amoureuse des librairies, j’aime parler avec les libraires et errer dans la librairie et je trouve qu’Amazon n’a vraiment aucuns charmes. Le côté usine à vendre m’énerve !
    Mais ton avis est très intéressant et je suis tout à fait en accord avec tes arguments, je pense que ça me dérangerait également si je lisais beaucoup sur liseuse 🙂

    • Madame_Love30 avril 2016 14:08

      C’est vrai que quand j’achetais des livres en librairie j’aimais bien farfouiller aussi sans savoir ce que je cherchais^^

  8. Rêves et Imagines23 mai 2016 17:17

    En tant que lectrice, j’achète mes livres soit chez des bouquinistes, soit en salon du livre ou alors sur fnac ! Mais il est vrai que je commande pas mal chez eux pour les autres produits notamment lors des anniversaires de mes fils : jeux, jouets, jeux vidéos (même si je vais souvent chez Micromania) ou autre (comme des ustensiles de cuisine). Et oui, je vis dans la cambrousse, pas de magasins à moins d’1/2h de voitures…
    En tant qu’auteur, j’incite les gens à laisser des commentaires sur Amazon mais à commander chez leur libraire. Pour la simple et bonne raison qu’Amazon est malheureusement très en vue !!

    • Madame_Love24 mai 2016 09:53

      Je te comprends, la praticité et la popularité de ce site le rendent parfois incontournable. Tu as su en tirer le meilleur pour ton usage à ce que je comprends^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


twitter-icone
SimPlement.pro