Carnet de poilu : Soldat Edouard Blas

Edition : Auto-édition

FormatePub

Genre : Historique

193 pages

de Megane Delsinne

Synopsis

Édouard Blas, jeune Anzinois, effectue son service militaire à la caserne de Valenciennes lorsque la guerre est déclarée entre la France et l’Allemagne en 1914. Partagé entre son envie de défendre son pays et celle de profiter de sa jeunesse en étant à l’abri des combats, le jeune homme nous raconte ses quatre longues années de guerre. Une histoire vraie, loin des récits de guerre héroïques.

 

avis

Je remercie Librinova pour cette lecture.  

 

Ce livre est la retranscription du carnet de l'arrière-arrière-grand-père de l'auteure. Elle a comblé certains passages en se documentant mais les écrits et la situation reste la réalité historique.
Nous lisons Edouard Blas qui durant la première guerre mondiale a tenu un carnet, une sorte de journal intime où il met par écrit ce qui lui arrive.
 
J'ai trouvé la découverte de l'Histoire vu de l'intérieur très intéressante. Si j'ai déjà visité des lieux historiques et dramatiques de cette guerre cela restait pour moi des faits ponctuels dans le temps (une bataille, l'attaque d'un fort, etc). Ce fût donc vraiment captivant de lire cette guerre dans la durée.
 
J'ai été surprise du changement permanent de lieux. Edouard aura visité presque toute la France du Nord au Sud. Je ne m'attendais pas à ça. Aussi, il n'est pas beaucoup au combat durant ces quatre ans, mais à chaque fois qu'il y est c'est terrible et il est à un cheveux d'y passer. J'ai de la famille qui a participé à cette guerre et qui n'est pas revenue, je peux donc dire qu'Edouard est un homme chanceux tout de même. Il n'a pas honte d'écrire que parfois il utilise des subterfuges pour se faire porter pâle mais il écrit toujours avec de la distance. On sent qu'un homme de cette époque ne se livre pas facilement sur ses sentiments mais on ressent que la vie est rude tout de même. Avec ses collègues (quand ils ne meurent pas) ils ne perdent pas une occasion d'aller boire pour oublier un peu tout ça le temps d'un moment.
 
J'ai été triste que le livre s'arrête le 2 décembre 1918 (car j'aurais voulu en savoir encore plus) et aussi surprise qu'Edouard ne soit démobilisé qu'un an après la guerre (l'auteure complète le récit dans un épilogue). J'ai trouvé ça aussi très étonnant que des civils puissent rendre parfois visite aux soldats. J'avais en tête des soldats qui restaient dans leurs tranchées jours et nuits sans en sortir.
 
Pour découvrir la guerre sous un autre jour je vous conseille ce livre. Ce n'est pas romanesque ni le récit d'un homme qui a été majeur dans l'Histoire mais la vie de monsieur tout le monde mobilisé pour faire la guerre et c'est aussi très intéressant.
 

 

 

Ma note :

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires pour “Carnet de poilu : Soldat Edouard Blas”

  1. Megane 15 avril 2018 10:16

    Merci pour cette belle chronique!
    L’histoire de mon aïeul est tellement différente de celle que l’on apprend à l’école que j’ai voulu la publier.
    J’imaginais qu’en temps de guerre, les soldats passaient tout leur temps au front à combattre… Mais pas du tout en fait!

    • Madame_Love 15 avril 2018 14:09

      C’est très gentil à toi d’avoir partagé cette histoire.
      Je trouve ça aussi très intéressant de lire le récit d’une vraie personne, parce qu’un roman, quand c’est de quelqu’un d’une autre époque ça ne reflète pas forcément la réalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


twitter-icone google-icone hellocoton-icone SimPlement.pro