Décembre découvertes : Alexandre Jarry

 

— Dis, WenDiGx, tu crois aux Humains, toi ?

— Pourquoi cette question, Blutz ?

L’ectoplasme cornuléen laisse vibrer son antenne, un rien gêné.

— C’est que… C’est à cause de la Gam’Volunh. Elle m’a dit que j’étais un imbécile et que c’était des fariboles, des racontars. Les Humains ne sont que le fruit de notre imagination.

Son ami projette une onde de phéromones apaisantes pour le rassurer.

— Ecoute, je pense que si tu y crois, toi, c’est qu’il y a une bonne raison.

— Vraiment ?

— Oui. Tu sais, l’imagination commence là où s’arrête la lumière.

— Qu’est-ce que ça signifie ?

WenDiGx prend une seconde pour réfléchir avant d’agiter doucement un tentacule.

— Tout ce que tu ne vois pas, tout ce qui nous demeure caché, dans l’ombre, à l’autre bout de l’espace ou tout simplement dans ton dos, à l’instant où tu me parles, tout – absolument tout – est susceptible de prendre vie, de muter, de dégénérer ou de proliférer. Mieux : tout existe, et sous une forme que tu ne soupçonne même pas !

— Tu veux dire que…

— Je veux dire que ton imagination n’est pas quelque chose que tu dois prendre à la légère. Elle est la matrice première de ton univers. Chacun, ici, possède sa propre matrice. Et je crois qu’aux endroits où nos différentes zones d’ombre se rencontrent, s’anime un vivier fantastique d’univers en germination. C’est un bouillon de vie extraordinaire. Il suffit d’en prendre conscience et de l’accepter pour que… Eh bien, pour que ça existe, tout bêtement !

Blutz régurgite deux blobs, puis secoue sa crinière.

— Je ne suis pas sûr de te suivre…

— C’est simple. Tu crois aux Humains, n’est-ce pas ? En tout cas, tu aimes l’idée qu’ils puissent Être. Alors, maintenant, fais-moi confiance et… Trois. Deux. Un. Retourne-toi ! Que vois-tu ?

Blutz s’exécute et lâche aussitôt un gargarisme de stupéfaction. Ses nuances de polychromatites se mettent à scintiller.

— Mais ! Mais ! Qu’est-ce que… Comment ?

— C’est un Humain, vois-tu.

— Je… Comment est-il arrivé là ?

— Est-ce vraiment la question la plus importante ? Est-ce vraiment ce que tu as envie de savoir, là, maintenant ?

L’ectoplasme cornuléen tourne une fois ses sept langues dans sa bouche avant de répondre.

— Non. Tu as raison. Ce que je me demande, dans le fond, c’est : que fait-il, cet Humain ? Et, qui est-il ?

Un sourire allonge la face du grand WenDiGx.

— Cet Humain est un auteur. Dans son monde, ses semblables l’appellent Alexandre. Et ce qu’il fait ? Il dort.

— Il dort ? Ah ! Quelle drôle d’idée ! Et à quoi ça va bien pouvoir lui servir, de dormir ?

— Devine !

— Je… Je ne sais pas, moi !

— Le sommeil lui permet de se fermer au monde et à la lumière. Le sommeil lui permet de se ramasser sur lui-même, de n’être plus qu’une toute petite – minuscule ! – petite chose entourée de ténèbres…

— Et donc ?

— Et donc, sa matrice créative bat son plein, voilà tout ! Cet auteur dort et, pendant ce temps, les univers d’imagination qui l’enveloppent produisent des mondes, génèrent des personnages, des individus, des situations folles, des époques entières, des paysages incroyables ! C’est magnifique, c’est puissant, c’est une énergie vertueuse et violente, superbe et effrayante, qui tournoie autour de cet être rachitique, lequel, pourtant ne semble pas ébranlé le moins du monde !

— Et s’il se réveille, alors ? Que se passera-t-il ? Il risque de perdre l’esprit, de devenir fou.

— Non, car lorsqu’il s’éveillera, tout ceci disparaitra en un clin d’œil, comme une bulle qui éclate, comme un rêve qui s’enfonce dans le brouillard… Mais…

— Mais quoi ?!

WenDiGx ménage son suspense, un rictus en coin. Il sait qu’il a captivé son audience. Et pas seulement Blutz ; tout le monde autour l’écoute, à présent. Il savoure l’instant avant de reprendre.

— Malgré ce réveil brutal, quelques résidus perdureront, durant une poignée de secondes. Alexandre s’en saisira. Un peu maladroitement, peut-être… Mais il en conservera, heureusement, un vague souvenir. Puis, le moment venu, il rafistolera ses petites trouvailles ensemble pour produire des histoires, puis les écrire.

— A quoi bon ?

— Le partage, mon ami. Le partage. C’est ce qui l’anime. Et même le plus insignifiant lambeau d’imagination trouve grâce à ses yeux. Il ne prétend pas devoir l’exposer à la face de l’Humanité, mais il aime l’idée d’en donner un aperçu à qui voudra bien s’en nourrir l’âme. Pour lui, ce qui n’est pas dans la lumière s’habille de fantasme, se drape de magie et vibre de couleurs contenues, prêtes à exploser en mille soleils. Il accorde une importance formidable à ce qu’il se passe lorsqu’un corps fatigué revendique la lourdeur de ses paupières ou à ce qui peut survenir lorsque l’ampoule d’une pièce s’éteint.

— Et il se réveille souvent ? Avec des idées à écrire, je veux dire.

— Non. Pas souvent. Et parfois, les idées semblent belles puis se fanent et meurent en l’espace de quelques heures. Cependant, à certains moments, se détachent des idées plus robustes et spectaculaires. Et, dans ces moments-là, il se prend à y croire – à y croire aussi fort que tu y as cru lorsque je l’ai fait apparaître, ici – et il se lance dans une écriture passionnée. C’est la beauté et la force de son âme. C’est ce qui le tient en vie.

 

**********

 

N'hésitez pas à cliquer sur les couvertures pour accéder directement à la page Amazon des livres (papier et numérique). Vous pouvez retrouver les livres sur Amazon (numérique et papier) et Kobo (numérique).

Science-Fiction

Les poussières d'Arcadia (2019)

Épopée spatiale et voyage dans le temps (qui marche plutôt bien).

Que feriez-vous s’il ne vous restait que cent jours à passer sur Terre ? Question difficile… C’est pourtant l’ultimatum posé à Noura avant d’être envoyée en mission sur Mars où elle fera partie des tous premiers civils à intégrer l’unique et balbutiante colonie extra-terrestre d’Arcadia. Alors que le décollage se déroule dans des conditions idéales, elle et son équipage se retrouvent subitement coupés du monde. Ils ne peuvent désormais qu’espérer un accueil chaleureux sur la planète rouge. Malheureusement, sur place, les énigmes semblent s’accumuler et Noura avance de surprise en surprise, dans ce nouveau monde aux secrets inattendus...Après la découverte d'une étrange grotte, Noura et ses camarades s'efforcent d'en percer les mystères. Les inscriptions probablement millénaires, représentant des centaines d'hippocampes, n'ont pas fini de les étonner. Forme de magie extraterrestre ? Produits de sciences très avancées ? Ils remettent en question tout ce que les Arcadiens croyaient savoir. Ce sont avant tout de véritables vortex vers d’autres lieux et d’autres époques, les poussant à explorer de nouveaux horizons et à franchir d'insoupçonnables limites. Mais leurs voyages ne sont pas sans danger. Car dans l’ombre, une menace discrète et silencieuse s’élève...

[R.U.N.] (2013)

Thriller anticipation nerveux avec des connections directes à LPDA.

"Du jour au lendemain, ma vie bascule. Hier encore, je bossais dans mon vieux bureau sans âme en plein Paris. Aujourd'hui, je cours, je fuis, je galope et je parcours, hors d'haleine, les favelas de São Paulo, bien incapable de comprendre pourquoi les flics du coin ont la rage, pourquoi ils s'acharnent sur mon sort et m'accusent de meurtres en série... Ma mémoire, elle, s'entête à ne me rappeler qu'une chose : je ne suis pas à ma place.
Mon expérience de vie monotone et bien rangée ne m'a laissé pour armes que mes tripes et mes jambes. Alors, je continue de détaler. Les pièces du puzzle ne sont pas évidentes à remettre en place. Que s'est-il vraiment passé ? Suis-je en train de perdre l'esprit ? Le monde entier est-il contre moi ? La R.U.N. Experiment, cette maudite école, a-t-elle un rôle à jouer dans tout ça ?
Je n'en sais rien... Et je continue de courir, talonné par le désespoir..."?

Un thriller à couper le souffle, un dépassement de soi de chaque instant pour une quête de vérité désespérée. Un rythme effréné, une intrigue époustouflante, une course sans fin dans un jeu dangereux aux règles impossibles...
Et à tout moment, la fuite, la poursuite, la survie ?

 

Thriller
Fantastique

 

La couleur lente

Premier roman fantastique de 2009 (sous « Au cœur du Rouge ») puis entièrement réécrit en 2018 (en lien avec les deux précédents)

A la suite d'une rupture, la vie de Maxime bascule.
Du jour au lendemain, il n'a plus la tête au boulot. Il sent bien qu'il perd pied et que le chagrin risque de tout emporter sur son passage. Comme un nageur isolé lâché au milieu de l'océan, il lutte contre la noyade. La folie, il s'en rend compte, le guette. Jusqu'à ce matin où il commence à entendre des voix désincarnées suintant des murs de sa chambre d'hôtel...

 

 

Je suis ton père (2015)

Loufoque, geek et drôle. Pourtant tout à l’intérieur y est vrai et raconte le vécu de la première grossesse de ma femme.

Tu peux raccrocher le sabrelaser et troquer la Batmobile contre un monospace : ta femme est enceinte.Quand un geek débute son apprentissage de la paternité, ça donne la série JE SUIS TON PÈRE. Bercé à la science-fiction, au cinéma de Spielberg et Lucas, et visiteur littéraire assidu de la Terre du Milieu, l'homme voit ses repères chamboulés du jour au lendemain. Au fil de la grossesse, sa vie se transforme en un véritable parcours initiatique. Sera-t-il prêt à encaisser le résultat du test de grossesse ? Sera-t-il capable de décrypter les images de l'échographie ? Saura-t-il trancher au moment de choisir entre une poussette à trois roues ou à quatre ? Devra-t-il laisser le lait en poudre s'imposer dans sa vie en lieu et place des pizzas et de la bière ? Autant d'épreuves dont il faudra sortir victorieux...Et si le véritable super héros dont il rêve depuis qu'il est ado n'était ni Superman ni James Bond ? Et s'il s'agissait tout simplement de lui, le futur père ? Pendant ces 9 mois étonnants et hilarants racontés en 9 épisodes, vivez la plus belle aventure de la vie passée au filtre d'une multitude d'univers chers à la 'Geek génération'. Jamais grossesse n'aura été aussi légère !


Humour

Jeunesse

Impasse de l'imaginaire (2020)

Premier texte jeunesse, destiné à mon fils né en 2015 (oui, oui, celui pour qui j’ai écrit Je suis ton père !)

A tout juste dix ans, Martin a tout de l'élève modèle. Il est brillant, réfléchi et passionné de lecture. Le problème, c'est que Martin ne maîtrise pas ses émotions. Rongé d'angoisses, comme peut l'être un enfant de son âge, il perd aisément ses moyens et, par la même occasion, sa confiance en lui... Alors, plutôt que risquer passer pour un imbécile, il préfère s'enfermer dans sa chambre et s'entourer de livres dans lesquels ses personnages favoris traversent d'incroyables épreuves.Cette année, particulièrement perturbé par l'arrivée d'un nouveau professeur, Martin recule devant ses peurs et se plonge plus profondément encore dans ses lectures. Et ça tombe plutôt bien ! Car il a ramené, de ses dernières vacances, une série passionnante de livres anciens dans lesquels une brigade pas comme les autres mène d'étonnantes enquêtes. Ce qu’il découvre, un jour, dans la doublure de la couverture de l'un de ces livres, est bien plus étrange : un vieux papier oublié sur lequel est griffonnée une curieuse adresse…"23, impasse de l'Imaginaire".Bien décidé à découvrir ce qui se cache derrière ce mystère, Martin se lance, sans le savoir, dans une aventure plus palpitante que le plus fou de ses rêves. Il y trouvera des réponses ahurissantes, peut-être, mais surtout, une preuve inespérée de son courage.

Retrouvez Alexandre Jarry sur son site et sur Twitter.

 

Information bonus :

Encore plus de livres et de contenus exclusifs sur le Utip (livres papiers dédicacés, livres numériques, livres audios, goodies (tasse, t-shirt, posters, ...), et qui va encore évoluer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


twitter-icone
SimPlement.pro