T.O.

Edition : Auto-édition

Format : ePub

Genre : Science-fiction (Dystopie)

376 pages

de Claytone Carpe

Synopsis

2534. Les siècles précédents ont connu guerres généralisées et destructions phénoménales, engendrant une fin du monde plutôt terrifiante et catastrophique pour les habitants de la planète Terre. Aujourd’hui, il n’y a plus d’hommes pour se battre. Des femmes, oui, des hommes, non. Ils sont tous morts durant le XXIIe siècle.

L’Ère Cruelle. C’est comme ça que nous l’appelons toutes. L’ère qui a fait de nous une moitié d’espèce et qui a changé la face du monde.

Les femmes cohabitent désormais avec les androïdes dans notre gigantesque cité, Brydie, aux tours si élevées que leurs flèches s’égarent fréquemment dans les nuées de passage.

Nos viriloïdes, à la pointe de la technologie, sont remarquables. Tellement réalistes qu’il est parfois difficile de se souvenir qu’ils ne sont que cela, finalement, des machines.

Mais, pas de crédit, pas d’androïde.

Si, en plus, vous êtes la risée de toute une génération de femmes, en vous distinguant de la masse par vos différences physiques, la vie à Brydie peut s’avérer pénible.

Moi, c’est Tahia Rogmaifer, Twaïla La Garce pour les intimes. Masseuse, le jour. Pilote de courses illégales, la nuit.

Ma vie a pris un drôle de tournant le jour où un viriloïde piraté, aux sublimes iris, a décidé de squatter mon appartement. À partir de là, ma vie n’a plus été qu’une succession d’emmerdes…

 

avis

Je remercie l'autrice pour cette lecture.

En 2534, la mode est à la grosseur. Plus vous avez des formes et plus jolie vous êtes. Oui, joliE, parce qu'il n'y a plus d'hommes sur Terre (mais des androïdes très ressemblant et qui obéissent à tout). Dans cette société de femmes Tahia détonne. A cause d'une allergie alimentaire, elle est mince et tout le monde la regarde comme si elle avait la peste. Pour le reste, je trouve le synopsis assez explicite à propos de l'univers de l'histoire.
L'héroïne va vivre des situations périlleuses et tout se passe à 100 à l'heure. On passe par tous les sentiments et il y a aussi une petite pointe d'humour.
J'ai trouvé la fin du livre un peu plus calme et plus centrée sur la romance ce qui est un peu différent de tout ce qu'il se passe au début. Peut-être que du coup ça m'a un peu manqué aussi peu d'action sur la fin, mais j'ai trouvé le dénouement intéressant .
J'ai beaucoup aimé cette univers de femmes et la ville de Brydie, qui m'a un peu fait penser à l'atmosphère de Backup dans sa structure en immeubles et passerelles. J'ai trouvé l'univers et les personnages très intéressants. Il y a des critiques, parfois, de la société d'avant (c'est-à-dire à notre époque), alors que la leur n'est pas mieux, c'est une bonne réflexion de voir qu'on cherche toujours à faire mieux et on le pense, mais en fait, il y a tellement de paramètres à prendre en compte (et si en plus le gouvernement n'est pas réglo et cache des choses...).
Une belle découverte que j'ai beaucoup aimé.

 

Ma note :

3 commentaires pour “T.O.”

  1. Cyan 7 avril 2021 16:32

    ça a l’air original!

    • Madame_Love 10 avril 2021 14:30

      Oui, j’aime beaucoup les dystopies francophones parce qu’elles ne reprennent pas les codes américains qui se ressemblent tous au final.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


twitter-icone
SimPlement.pro