Terre noyée, tome 1 : L’élite

Edition : Auto-édition

Format : ePub

Genre : Urban Fantasy dystopique

321 pages

de Iléana Métivier

Synopsis

En 2182, Capitalia, dernier îlot d’humanité, abrite quelques centaines d’âmes. Lorsque l’École de l’Élite lui propose de rejoindre ses rangs, l’opportunité dont rêve Annaëlle s’offre enfin à elle : un apprentissage rude, mais passionnant entouré de camarades matures !
Bien vite, ses espoirs s’envolent. D’étranges lueurs dans leur regard, des dessins de créatures innommables, une respiration rauque et profonde derrière sa porte de chambre… Malgré sa peur, Annaëlle est décidée à percer les terribles secrets des autres élèves et à comprendre l’Élite, qui gère beaucoup plus de choses qu’il n’y paraît à Capitalia.

 

avis

Je remercie l'autrice pour cette lecture.

Nous sommes dans un futur où la Terre a été submergé par l'eau, à grand coup de catastrophes naturelles. Ce qui reste de l'espèce humaine se trouve sur une petite île. La peur de l'eau et des erreurs passées font que le territoire maritime n'est pas exploité et surtout, les hommes vivent endoctrinés, dans un monde et une routine, qui permet de respecter l'écologie de ce dernier lieu de vie.
Annaëlle ne se sent pas à sa place, la majorité est à 25 ans et elle, qui en a 21, rêve d'autre chose. C'est là, qu'une demande va changer sa vie, accepterait-elle d'intégrer l'école de l'Elite ? De pouvoir apprendre plus de choses, elle qui s'ennuie tellement en cours.
En général, je suis du genre à aimer les histoires où l'on découvre des écoles particulières, avec les élèves, les cours, les profs et l'environnement, et celle-ci ne déroge pas à la règle, j'ai beaucoup aimé. En plus, les élèves sont en autonomie, ils se font à manger et ne sont pas vraiment surveillé. Il faut dire que si on parle de lycée, il s'agit de jeunes gens qui ont entre 20 et 23 ans, et comme je l'ai dit plus haut, il ne sont pas encore majeurs, mais on est d'accord qu'ils sont assez mature quand même.
J'ai beaucoup aimé l'intrigue et la découverte des personnages. La fraîcheur dans le récit.
La seule chose qui m'a gêné, si on veut, c'est le mélange entre le monde dystopique de l'après submersion de la Terre et de l'urban fantasy (pour cette partie, je ne vous en dis pas plus, no spoile), je n'ai pas réussi à faire le lien entre les deux univers (qui sont des parties assez distinctes finalement dans l'histoire) et ça m'a laissé une sensation d'incongrue. Après, c'est vrai que du coup c'est un univers qui change de ce que j'ai déjà lu.
J'ai beaucoup aimé cette histoire, qui me laisse avec plein d'interrogations, dont j'imagine qu'on en saura plus par la suite.

 

Ma note :

6 commentaires pour “Terre noyée, tome 1 : L’élite”

  1. Cyan 14 février 2021 16:14

    Le contexte post-catastrophe semble intéressant, mais les histoires dans des écoles ne sont vraiment pas ma came, dommage.

    • Iléana 14 février 2021 16:46

      Bonjour Cyan,

      Si cela peut vous « rassurer », seul le 1er tome se déroule au sein de L’Ecole de l’Elite !

    • Madame_Love 19 février 2021 12:36

      Ah, je comprends.

  2. Iléana 14 février 2021 16:48

    Contente que ce 1er tome t’ait plu ! Je comprends pour le lien dystopie/fantastique qui n’est pas encore évident, mais promis c’est un point qui est développé pendant les 3 tomes !
    À bientôt,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


twitter-icone
SimPlement.pro