Top dix du mardi #33 : Le peu de citations que je connaisse

toptentuesday2

Je vous propose ce mardi de répondre aux questions du Top Ten Tuesday, initié et proposé par le blog brokeandbookish.

La question cette semaine :

Top Ten Inspiring Quotes from Books (anything that inspires you, challenges you, makes you think, encourages you, etc.)/ Top dix des citations qui m'inspirent (qui me font réfléchir, etc)

 

Je ne me souviens jamais d'aucune citation. Ce qui veut dire que cette semaine le top va être restreint mais bon, le cœur y est. Il n'y a que deux citations que je connaisse, qui sont hyper connues, mais qui prêtent quand même à réfléchir sur pleins de choses. Après il y a des choses comme "être ou ne pas être, telle est la question", mais je n'ai pas lu le livre, alors je ne compte pas ce genre de phrases.

/! Je spoile les deux oeuvres citées. Et je pense que Roméo et Juliette est une pâle copie de Tristan et Iseult, mais ceci est un autre débat. Aussi, je donne mon avis personnel sur ces œuvres, et bien sûr chacun a un avis différent, je conçois le vôtre, concevez le mien./!

Voici mon top deux :

1) Candide ou l'optimiste de Voltaire : "Il faut cultiver son jardin."

Dans cette citation tout est dit. Je ne vais pas revenir sur l'œuvre en elle-même mais plus à la signification de cette phrase. Bien sûr, il n'y a pas qu'une signification à cette phrase (sinon l'auteur ne serait pas Voltaire), et je ne vais parler ici que de ce qu'elle m'inspire à moi.

Cultiver c'est planter, faire pousser, soigner. C'est ce qui est pour moi la chose surement la plus importante sur Terre. Et cela en trois points, la culture des fruits et légumes (nécessaire pour vivre), la culture de l'esprit (nécessaire pour comprendre les autres) et la culture de la vie (nécessaire pour vivre heureux).

D'abord cultiver son jardin de manière agricole, le sens premier du terme, ça je ne reviens pas là-dessus. Ensuite cultiver son esprit, c'est lire, apprendre, découvrir et cela quelque soit notre niveau d'études, non seulement parce que ça apporte beaucoup pour soi-même, mais aussi parce que ça apporte un autre point de vue que le sien sur l'Humanité. Et l'ouverture d'esprit fera toujours qu'on est plus à même à concevoir la vie avec des personnes qui ne nous ressemblent pas. Le dernier point se rapproche du second, cultiver la vie. Je ne parle pas forcément de procréation (mais si vous avez l'esprit tordu, pourquoi pas), mais plutôt de cultiver l'esprit que chaque être est une personne à part entière, une vie à protéger. Je pense à l'entraide, au bonheur de vivre ensemble et d'avoir besoin les uns des autres dans des proportions très variés. Parce qu'avoir à manger dans son assiette et avoir toutes les connaissances de la planète ne donnera jamais le bonheur d'être entouré d'autres êtres humains. Je pense que le partage d'être ensemble, ça se cultive.

J'en retire beaucoup de chose de cette petite phrase qui conclut le livre.

En bref, cultivons notre jardin au lieu d'aller regarder celui des autres et de trouver l'herbe plus verte ailleurs.

 

2) Roméo et Juliette de Shakespeare : "Juliette : Oh, Roméo ! Pourquoi es-tu Roméo ? Renies ton père et abdique ton nom, ou si tu ne le veux pas, jure de m'aimer et je ne serai plus une Capulet."

Je trouve que cette phrase donne de la force et transpire la motivation. Tu te dis que tu feras tout pour réussir ce que tu es en train de faire, pour t'élever plus haut que cette Juliette qui est d'une cruchitude sans nom.

Décryptons la phrase ensemble. Clairement ici Juliette se la joue fille chiante avec son copain et lui demande bien plus que de choisir entre elle et sa famille à lui (non, ce serait trop facile ! La cruchitude est un art). Dans un premier temps elle est dégoutée que son amoureux soit un Montaigue, ça se comprend vu que les familles se détestent, d'où le "Pourquoi es-tu Roméo ?". Ensuite, elle lui propose de tirer un trait sur sa famille pour venir chez elle, et on le comprend, ça doit pas être un choix facile pour lui (ils ont une bonne qui fait des super gâteaux, alors...). C'est à ce moment là que Juliette enfonce le clou, retourne le couteau dans la plaie et j'en passe. Elle lui dit, ben du coup on peut faire l'inverse sinon, je vais jeter le déshonneur sur moi pour qu'on vive tranquillement chez toi, mais bon pour une fille de bonne famille ça craint, ça le fait pas du tout, dans la rue on risque de me traiter de traînée.

Oui, parce qu'en bon homme virile Roméo ne peut pas laisser sa chérie avoir du déshonneur alors qu'il peut tout prendre sur lui. Mais surtout, il doit jurer de l'aimer parce que c'est évident qu'un garçon c'est pas fiable, alors qu'elle, elle n'a rien dit à se propos pour l'inverse. Elle n'assume pas son amour et préfère que lui prenne les décisions, comme ça, si ça se passe mal on sait tout de suite à qui en vouloir, alors qu'elle, c'est juste une jeune vierge innocente, qui ne voulait rien et s'est fait embobiné par un garçon de mauvaise famille...

Ce qui t'enseigne une chose : dans la vie, soi toi-même à 100% et prend du recul sur ce qui mérite de l'être. Écoute tes proches pour des conseils avisés, mais ne te laisse pas dicter ta vie (sauf si tu veux épouser un motard tatoué "Elizabette je taime" (oui, il était trop bourré pour se soucier de l'orthographe) alors que tu t'appelles Camille, qu'il vit dans un squat de junkies et que vous aller partir vivre en Roumanie pour traire des chèvres, parce que c'est décidé il va se mettre au vert). En gros, ne t'oublie pas et n'oublie pas les autres, mais assume.

Cette citation, au delà de se dire qu'on a envie d'être autre chose qu'une Juliette cruche, donne une vraie réflexion sur le regard de soi et des autres et sur la différence. Il s'agit juste de familles qui ne s'aiment pas ici mais on pourrait très bien extrapoler : Juliette est noire et pas Roméo, Juliette est juive et Roméo musulman, et bien d'autres combinaisons. On voit bien ici que contrairement à ces ados hormonalement saturés, l'amour (le vrai) ne doit pas être dicter par un code, une religion, une couleur, etc.

Les deux règles de vie que m'inspire cette citation :

  1. Ne soit pas comme Juliette et même si t'es une fille aies les "couilles" d'assumer tes choix
  2. Ne soit pas comme Roméo et Juliette à se limiter à des différences qui n'ont lieu que dans la tête des gens, le bonheur se construit avec tout le monde et n'importe qui, alors encore une fois assume d'être heureux avec les 7 milliards d'être humains qui peuplent la Terre et qui sont tous différents de toi

Je trouve que cette citation, nous montre le chemin à ne pas suivre grâce à la jeunesse et à la cruchitude du personnage, on se rend bien compte que dans la vie il faut être tout le contraire d'elle. Ça donne la pêche pour être quelqu'un de bien, envers soi-même et envers les autres.

Ces deux citations se rejoignent finalement. Après bien sûr ce n'est que mon point de vue donc mon inspiration, venant de la même personne, est forcément formatée à mon esprit.

Je ne pensais pas écrire autant sur ces deux citations... J'espère que vous ne m'en voudrais pas.

 

Voilà, pour moi ! Et vous, de quel citations êtes-vous friand ?

10 commentaires pour “Top dix du mardi #33 : Le peu de citations que je connaisse”

  1. Gwenn Doz14 avril 2015 14:50

    Celui qui ne s’ouvre pas au monde est voué à l’oubli…
    Lorsque l’esprit d’un peuple s’égare en détruisant ses racines, il en perd son âme…
    Nos meilleures années de plaisir sont celles qui nous restent à jouir…
    En voilà 3 qui ne seront jamais célèbres, vu qu’elles sont… de mon cru.
    Désolée,
    Gwenn Doz

  2. Cyan14 avril 2015 16:38

    Citations très intéressantes 😉
    Je n’aurais pas cru qu’il se cachait tant de choses derrière celle de Juliette ^^

    • Madame_Love14 avril 2015 17:16

      Ce n’est que mon avis lol, chacun peut y voir ce qu’il veut 🙂

  3. Dune15 avril 2015 14:25

    C’est hyper intéressant ce que tu dis sur les citations *o*
    Moi, une que j’ai retenu, je sais pas pourquoi, c’est une citation de Tolstoï, « Toutes les familles heureuses se ressemblent ; chaque famille malheureuse est heureuse à sa manière. » Je sais pas pourquoi, elle m’a marqué. Peut-être parce que j’ai mis du temps à réaliser ce que voulait dire l’auteur à travers cette phrase^^
    Au fait ton analyse deb la phrase de Juliette m’a fait rire^^

    • Madame_Love15 avril 2015 16:20

      Je suis contente que ça t’ai plu, j’ai mis du cœur à l’ouvrage 🙂
      C’est une très chouette phrase que tu as retenu^^

  4. Gloewen16 avril 2015 03:42

    Roh la vache ! Tu étais inspirée avec ces citations ! Je vais donc repartir et méditer sur tout ça ! 😛
    A bas la cruchitude !
    A bientôt !

  5. monpresentoir16 avril 2015 15:10

    J’avais étudié Roméo et Juliette en Terminale pour le bac L ainsi que les Pensées de Pascal et Le Guépard de Lampedusa: les livres et leurs auteurs nous révèlent énormément de choses quand on prend le temps de les analyser. Ces analyses les rendent plus complexes et profonds et, pour ma part, je trouve que cela les embellit!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


twitter-icone
SimPlement.pro