Voyageurs, tome 1 : La cité des rêves

Edition : VBF

FormatePub

Genre : Fantasy

192 pages

de Emilie Zanola

Synopsis

Liana est une jeune femme à qui la vie n’a pas fait de cadeau. Abandonnée dans un jardin public vers l’âge de quatre ans, elle s’inventera des vies au travers de ses rêves plus qu’étonnants... À l’université de Chambéry où la psychologie y est dispensée, elle rencontrera un groupe d’amis et surtout Gab, un jeune homme venant d’une famille étrange et riche, qui saura la séduire... Un jour, un grimoire, un rêve et son destin va être bouleversé. Un monde secret lui sera dévoilé, celui de la Cité des Rêves. Elle n’est autre qu’un Voyageur, un être capable de naviguer au cœur même des productions chimériques des humains. Cette histoire improbable se mêle à la réalité et son tuteur onirique, Naël, tentera de lui inculquer leurs règles dans ces deux mondes. Des cauchemars, des missions, des meurtres, un voyage en Italie et Liana accepte enfin la réalité... Carl Gustav Jung, un des précurseurs de la psychologie, a dit : « En chacun de nous existe un autre être que nous ne connaissons pas. Il nous parle à travers les rêves et nous fait savoir qu’il nous voit bien différemment de ce que nous croyons être. »

 

 

avis

 

L'histoire :

Liana a été abandonné à quatre ans et elle n'a aucun souvenir d'avant cet abandon. Ballotée de maisons d'accueil en foyer, à 21 ans elle prend sa vie en main en s'inscrivant à l'université de Chambéry. Les rêves qu'elle fait l'ont toujours fasciné et en faisant un cursus de psychologie elle espère trouver qui elle est vraiment.

J'ai beaucoup aimé pour une fois de suivre une histoire qui se passe dans une université française, avec Liana qui a une chambre au CROUS. Culturellement on se sent déjà plus proche d'elle.

On va passer de la réalité aux rêves et ceux-ci vont lui en apprendre beaucoup sur elle. Elle va découvrir de nouveaux alliés, mais va-t-elle les croire ? Ce qui est bien dans ce livre c'est qu'on n'a pas affaire à une adolescente en manque de repère qu'il suffit d'aller voir en mode "tu es un sorcier, viens on va à l'école de magie avec des gens que tu connais pas mais c'est normal" (oui, je digresse sur Harry Potter là), c'est une adulte qui se pose des questions et qui au fil de l'histoire va osciller entre croire au fait fou qu'elle est une Voyageuse (quelqu'un qui voyage entre les rêves des humains) et penser que c'est n'importe quoi.

L'intrigue nous fait découvrir plusieurs lieux et personnages, d'abord beaucoup de mystères, puis des éclaircissements, mais à la fin trop de questions sans réponses donc on a envie de poursuivre avec le tome suivant. Il y a aussi des moments moins palpitants mais l'histoire a su piquer ma curiosité.

 

La lecture / L'écriture :

J'ai trouvé l'écriture parfois un peu difficile à lire car les phrases sont trop entrecoupées pour moi. Un petit manque de fluidité dans la lecture qui me peine parce que l'histoire est intéressante.

 

Ma conclusion

Envie d'en découvrir plus et en même temps un peu déçue par l'écriture (mais juste un chouilla, ce n'est pas rédhibitoire non plus). Il me semble que c'est un premier livre donc je pense que l'écriture doit s'améliorer au fil des tomes. En tout cas, si un jour la suite croise ma route je me replongerais dans cet univers avec plaisir.

Je conseille ce livre, qui pourra en intéresser plus d'un.

 

Ma note :

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires pour “Voyageurs, tome 1 : La cité des rêves”

  1. Cyan 29 décembre 2017 18:44

    J’aime bien l’idée de voyager entre les rêves, ça a l’air original 🙂
    Est-ce que ce tome a une fin ou il faut obligatoirement une suite?

    • Madame_Love 29 décembre 2017 18:59

      Il n’y a pas de fin c’est vraiment tourné vers la saga qui est en 3 tomes.

  2. Kara 1 janvier 2018 13:32

    L’histoire me tente plutôt bien enfait. Le voyage dans les rêves des autres et le fait que ça se passe en France. Par contre c’est pas trop cliché l’histoire d’amour ? parce que dans le résumé, ça parait un peu vu et revue.

    • Madame_Love 1 janvier 2018 16:58

      Je vois ce que tu veux dire mais je n’ai pas trouvé du tout dans ce livre. Ce n’est pas l’histoire d’amour cœur guimauve, ça ressemble plus à la vrai vie. Ils sont ensemble mais on sent bien que le garçon ne dit pas tout du coup on doute toujours de lui et l’héroïne, bien qu’amoureuse, ne dégouline pas pour lui comme dans les romances industrielles (d’autant plus que c’est juste une partie de l’histoire, c’est le mystère des rêves qui est au cœur du livre).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *





twitter-icone google-icone hellocoton-icone SimPlement.pro