Babel

Edition : Librinova

Format : ePub

Genre : Dystopie

317 pages

de Camille Sirieix

Synopsis

Babel est une cité puits, cinq fois centenaire, qui s’est renfermée sur elle-même pour fuir la folie des hommes et de leurs guerres. Eulalie, fille et sœur de Magistrat, travaille à ses Archives depuis bientôt dix ans, et aspire à en devenir le Prévôt. Mais le jour où un accident de Marcheur plonge Babel dans le noir, l’équilibre établi commence à se fissurer. Sollicitée par un Enquêteur des bas-fonds pour retrouver l’identité de la victime, Eulalie découvre des entrées falsifiées dans ses registres. À la recherche d’un voleur de livre et d’un assassin, ils ne se doutent pas qu’ils vont précipiter Babel à sa perte...

 

avis

C'est un livre que j'ai lu dans le cadre du "Prix des étoiles" de Librinova.
Le tout début m'a un peu interpellé parce que découvrir que l'histoire se passe à Babel et que l'héroïne s'appelle Eulalie, ça m'a forcément rappelé La passe-miroir, la comparaison s'arrêtant là, je me suis vite immergée dans l'histoire.
J'ai tout aimé dans ce livre.
Dans le cadre du "Prix des étoiles" je lis pleins de choses pas toujours très abouties. Avec ce roman, tout y est. La plume de l'autrice est comme il faut, je ne lisais pas le livre, je regardais le film se dérouler tellement j'étais plongée dedans.
Le fait que l'histoire se déroule dans un univers clos m'a beaucoup plu, c'est le genre de choses que j'aime en général, comme dans Inside Out par exemple (une de mes duologies préférées). Ici les gens sont répartis par étages et forcément il y a les gens aisés et privilégiés qui vivent aux étages supérieurs et plus on descend dans les étages plus ça devient pauvre, et méprisable pour les dirigeants. C'est dans ce contexte que l'histoire va débuter par un meurtre et une enquête de police. Nous suivons Eulalie qui travaille aux Archives, et c'est bien malgré elle qu'elle va se retrouver au cœur de l'action.
J'ai vraiment beaucoup aimé le déroulé de l'histoire.
J’avoue que ça fait un moment qu'il m'était proposé à la lecture pour le prix des étoiles et que je repoussais le moment de le lire parce que ça avait l'air d'un gros livre et que comme dit précédemment, j'avais peur de tomber encore une fois sur quelque chose qui ne me convenait pas. La surprise a donc était de taille, c'est un coup de cœur intersidéral !
A placer sur l'étagère* entre Inside Out et Incarceron, pour moi.
Un livre que je conseille vivement.

 

*étagère virtuelle (même si Incarceron je l'ai en papier, dans l'idée quoi)

Ma note :

2 commentaires pour “Babel”

  1. Cyan23 septembre 2020 18:59

    ça me rappelle Silo, ça a l’air sympa 😉

    • Madame_Love24 septembre 2020 16:41

      Ah oui ! Je me disais que je zappais un truc mais j’arrivais pas à savoir quoi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


twitter-icone
SimPlement.pro