La concession du téléphone

concession_telephone

Edition : Le livre de poche

Format : livre de poche

de Andrea Camilleri

Synopsis

Ce jour de 1891 où le Sicilien Pippo écrit à la préfecture pour obtenir une ligne téléphonique, il ignore que son orthographe créera une chaîne de quiproquos paranoïaques ébranlant les institutions jusqu’à Rome.

 

 

Mon avis

 

 

L'univers :

L'histoire se passe entre 1891 et 1892 en Sicile, sur une île où la mafia règne et où les représentants de l'Etat essaient de faire reculer le socialisme fasciste grandissant.

Outre les aspects politiques c'était alors, une ère de révolution où de nouvelles technologies firent leur apparition comme les premières automobiles ou encore le téléphone. Ce dernier, génial invention de communication n'en était qu'à ses premières années de gloire et il était rare que les Siciliens en possèdent une ligne (une concession).

 

Mon expérience de lecture :

Ce fut une lecture très facile car c'est écrit de manière moderne sans expression vieillotte ni rien. L'histoire ne se déroule pas à proprement parlé comme un roman, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de narration. Il y a des moments épistolaires entre les personnages (et aussi articles de journaux) et des moments de pur dialogue entre certains personnages, un peu comme une pièce de théâtre.

Bien sur, c'est fait de tel façon qu'on arrive à reconstituer aisément toute l'histoire, somme toute rocambolesque qu'elle soit.

La seule gêne que j'ai pu avoir avec ce roman, c'est qu'il y a beaucoup de personnages qui ont pour beaucoup un surnom et au début j'avais un peu de mal à re-situer les personnages d'autant plus avec des prénoms italiens dont je n'ai pas l'habitude. Mais heureusement, au début du livre il y a un récapitulatif avec tous les personnages et leur lien entre-eux qui m'a bien aidé.

 

L'histoire :

Tout par du fait que Pippo (Filippo Genuardi) veut faire installer une ligne téléphonique. Il va donc logiquement faire une demande à l'administration qui, à partir de là, va faire s'enchaîner les quiproquos, d'autant plus amplifiés par les "magouilles" et règlements de compte de certains mafieux et  la folie de certains hauts fonctionnaires, qui bien sur doivent protéger la population des fascistes socialistes mais qui ont un grain de folie quand même.

Chacun va mener l'enquête sur chacun et le pauvre Pippo (enfin, façon de parler) va se retrouver au milieu.

J'ai trouvé que d'un point de vue humoristique on pouvait rapprocher ce livre du Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson car il y a des enchainements de rebondissements humoristiques à chaque étape. L'histoire est très cocasse.

 

Ma conclusion :

J'ai passé un très bon moment avec ce livre. J'ai d'ailleurs bien ri (pas vocalement, mais intérieurement).

Au final, il montre quand même des vérités, car la corruption et les fonctionnaires qui n'en font qu'à leur tête, c'est ce qui se passe mais qu'on évite de dire.

J'ai donc bien aimé voir les mafieux acheter tout le monde et façonner leur vérité, car je me répète mais c'était vraiment rocambolesque et finement humoristique. Un peu commedia dell'arte (enfin je crois), en tout cas typique de l'humour italien que je connais à travers quelques films.

Pour passer un bon petit moment, je vous conseille ce livre, il y a des passages qui valent vraiment le détour.

 

Ma note :

J'adore

challenge

tourdumonde8ans

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 commentaires pour “La concession du téléphone”

  1. XL 22 mai 2014 11:27

    bonjour
    il est dans ma PàL depuis une éternité, tu me donnes envie de l’en sortir sans tarder !

    • Madame_Love 22 mai 2014 11:38

      Tu devrais, il est rapide à lire et on passe un bon moment.

  2. Sarah Cara 22 mai 2014 16:26

    Je ne connaissais pas mais rien que pour les situations cocasses il me tente bien, histoire de passer un bon moment! Merci pour cette découverte 😉

    • Madame_Love 22 mai 2014 16:31

      De rien, ça me fait toujours plaisir si je peux faire découvrir des livres à d’autres lecteurs 🙂

  3. Anne Sophie 22 mai 2014 19:43

    je prends bien note du conseil. Merci pour cette chronique !

  4. Melliane 23 mai 2014 05:55

    J’ai toujours un peu de mal quand on a énormément de personnages dans un livre comme je n’

    • Melliane 23 mai 2014 05:56

      désolée je recommence

      J’ai toujours un peu de mal quand on a énormément de personnages dans un livre comme je n’ai pas une très bonne mémoire. Mais en meme temps je suis curieuse de voir comment le roman est fait vu que ça a l’air quand meme assez différent. Merci pour la découverte.

      • Madame_Love 23 mai 2014 06:45

        Ça change de voir ça sous forme de lettres et de dialogues sans aucune narration, mais ça ne m’a pas vraiment pertubé^^
        Pour le nombre de personnages, il y a un petit récapitulatif en début de livre donc c’est pratique de s’y référer 🙂

  5. Dune 27 mai 2014 10:09

    Il a l’air bien drôle 🙂

  6. Gloewen 16 janvier 2015 00:10

    Je note, je note! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Votez pour moi à
La nuit des blogs
Merci les amis !


twitter-icone google-icone hellocoton-icone SimPlement.pro