Les derniers parfaits

LesDerniersParfaits

Edition : Mnémos

Format : Epub

de Paul Beorn

Synopsis

Dans le royaume de France ravagé par la guerre contre les légions catharis d’Occitania, Cristo, un soldat prisonnier, échappe à ses geôliers enchaîné à trois compagnons d’infortune. Les quatre fuyards que tout oppose doivent s'entraider pour survivre, contraints de se cacher puis d'emprunter les chemins de traverse. Commence alors pour eux une haletante course-poursuite à travers un pays ennemi dominé par des démons et vivant sous le joug d’une Église catharis fanatisée. Ici, dans les vestiges d'un antique Empire disparu, une magie ancienne continue de survivre dans des talismans et d'immenses tours-statues. Au coeur des forêts profondes et des montagnes déchiquetées des terres occitanes, pris dans le fracas des combats, Cristo et ses compagnons prendront conscience de porter en eux un pouvoir insoupçonné. Ils verront leur destin basculer et le monde trembler sous leurs pas.

 

 

Mon avis

 

 

Le synopsis et la couverture :

Je dois dire que j'ai été séduite par la couverture que je trouve vraiment très belle. Et au fur et à mesure de ma lecture je me suis rendue compte que les différents éléments qui la compose sont issus de l'histoire, mais de manière crédible (ce qui n'est pas souvent le cas !) et je me suis dit "Wah ! C'est génial !".

Après avoir fini le livre et en relisant le synopsis, je sens un léger décalage entre ce que j'ai lu et le résumé. Je m'attendais à autre chose, je crois, en lisant ce livre par rapport au résumé et du coup je suis vaguement déçue de ça, mais, au final, l'histoire de ce livre compense très bien !

 

L'addiction :

J'ai été très occupée ces derniers temps et j'ai donc lu sur une longue période, je ne me rend pas bien compte si c'est une histoire addictive dans sa globalité.

 

L'histoire :

Elle commence par l'aventure de quatre prisonniers francs enchaînés les uns au autres. La suite est une succession d'aventures en Occitania, je dois dire qui m'ont bien plu et pleines de rencontres et de nouveaux amis, j'ai trouvé ça très sympa. Les quatre esclaves de guerre sont Cristo, Mousse, Luquet et Haveron. 

L'histoire est écrite à la troisième personne mais se focalise uniquement sur Cristo et Mousse dont on suit tour à tour la personnalité. Je ne sais pas si c'est dû à ce style de narration, mais je me suis sentie moins proche des personnages par rapport à des livres où la narration est à la première personne.

Les personnages ont tous une personnalité et un passé qui les rendent touchant et crédible. Mais je n'en dis pas plus car c'est à vous de découvrir chacun d'eux.

J'ai beaucoup aimé les aventures de ces personnages et l'imagination de l'auteur est au rendez-vous (même si il y a une catégorie de méchant qui m'a fait pensé au détraqueurs d'Harry Potter).

Tout une trame se créé autour du fait que c'est de la fantaisie et non pas un roman historique et cela est très bien ficelé. Plus on avance vers la fin et plus on comprend le passé de cette univers, qui est très intéressant.

Le seul bémol que j'apporterai c'est pour les descriptions de batailles (bagarres) et de lieux notamment lorsque des personnages se battent dans des endroits que l'on découvre en même temps, je n'ai pas réussi à rester plongé dans l'histoire tant je ne comprenais pas comment tous les éléments du décor allaient ensemble.

 

Ma conclusion :

Ce fut une belle découverte. Je n'avais jamais lu de fantaisie au temps des chevaliers et découvrir ce Pays cathare fictif m'a beaucoup plu. Même si j'ai mis du temps à le lire (pour cause d'activités estivales), j'ai bien aimé ce livre, car c'est vraiment une histoire d'aventures et d'amitié comme j'aime. 

 

Ma note :

super

objectifEte

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires pour “Les derniers parfaits”

  1. Cristy 24 juillet 2014 10:13

    Merci pour la découverte de ce roman qui m’a l’air bien sympathique 🙂

  2. Melliane 24 juillet 2014 13:55

    Oh ça peut etre sympa, je ne connaissais pas du tout mais ça donne pas mal envie. Merci !

  3. Johanne 24 juillet 2014 17:06

    Je ne connaissais pas, c’est une belle chronique que tu nous livres, merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Votez pour moi à
La nuit des blogs
Merci les amis !


twitter-icone google-icone hellocoton-icone SimPlement.pro