Livre Paris 2017

 

Aujourd'hui je vais vous raconter un peu mon expérience au salon du livre de Paris 2017 et les achats que j'y ai fait..

Je n'ai pas changé d'avis sur le côté commercial et librairie de la chose, mais je ne vais pas me répéter ici, je vous laisse aller voir ce que j'avais dit l'année dernière. Ça me fait bien rire aussi que quelques personnalités boycottent cette année le salon parce que l'entrée est payante, alors que ça fait longtemps que c'est comme ça. Personnellement je suis plutôt contente car l'année dernière j'avais payé le prix fort (12€) alors que je venais le vendredi et qu'il n'y avait pas de dédicaces chez les "grosses et moyennes maisons" alors que cette année je n'ai payé "que" 8€ et il y avait un peu plus de dédicaces j'ai trouvé.

Je n'aime pas ces termes de "grosses" et de "petites" maisons d'éditions mais pour la suite ce sera plus clair entre nous de les employer si nécessaire.

Comme a mon habitude j'y suis allée le vendredi car il y a moins de monde. Je m'y suis rendue plus tôt que prévu pour aller saluer Laëtitia Langlet l'auteure de "Le jour et la nuit, tome 1" (que j'avais vu en coup de vent l'année dernière), et même si ce fût très chouette car j'ai pu discuter avec elle et les autres auteures en dédicaces sur le stand, ce fût pour mon arrivée au salon une entrée chez le diable car la maison d'édition Sharon Kena propose non seulement des livres qui sont dans mes goûts mais en plus toute la journée une foule d'auteurs se succèdent (et même le vendredi !).

Après avoir pris les 3 tomes de la saga "Mystica", je n'ai plus remis les pieds sur ce stand (porte-monnaie oblige).

 

Ensuite, je suis allée au stand Mille Saison/ Le Grimoire. Comme vous le savez chaque année j'achète le recueil concours et je le fait dédicacer par le maximum de personnes présentent sur le stand et ayant contribué à la chose. Encore une fois ce fût l'occasion de discuter avec les auteurs, notamment ceux qui avait écrit une nouvelle les années précédentes, on a pu échanger dessus (moment très sympa, il va s'en dire). Il y avait aussi l'auteur (Francis Jr Brenet) du livre que je lis en ce moment qui a écrit une nouvelle dans l'anthologie, ce fût l'occasion de repapoter avec lui sachant qu'il m'avait dédicacé le livre l'année dernière (c'est fou mais tous les auteurs se souvenaient de moi). Je suis aussi allée sur le ce stand car l'auteur qui a gagné le concours de la première anthologie a sorti son livre et j'ai eu le droit a un exemplaire gratuit car j'ai participé à la bêta-lecture (secret que je gardais sur le blog même si c'était écrit sur le blog de l'auteur), achetez-le, il y a mon petit nom (enfin, mon pseudo) dedans ! Je le relirai et ferai une chronique car beaucoup de choses ont changé depuis ma lecture.

 

Encore une fois je me suis rendue sur le stand des éditions Erato et même si le choix fût compliqué (6 auteures qui dédicaçaient en même temps), je me suis restreinte à deux livres (au lieu d'un initialement prévu).

On remarquera au passage que ce sont les éditions qui parle le plus d'amour où l'on récolte le plus de goodies (mention spécial pour l'auteure de "From Boston with love" dont j'ai été le premier achat et qui avait préparé des petits sacs cadeaux).

 

J'ai redécouvert les éditions Rebelle lors de la promo à 0,99€ l'été dernier (d'ailleurs ils le refont en août... misère pour ma PàL), j'ai donc été vers ce stand avec enthousiasme. Et même s'il était plus en mode librairie que dédicace j'ai sû être charmé par le titre du seul auteur présent lors de mon passage. Et aussi, la dame qui tenait le stand était vraiment super gentille. Il s'agissait d'un livre que la maison a divisé en deux et comme je suis faible, j'ai pris les deux pour avoir l'histoire dans sa globalité. Le troisième petit livre était offert.

 

Pour finir je vous laisse d'abord avec la photo et ensuite je blablate, car il s'agit de titres de maisons éclectiques.

J'ai pris "Up and Down", une histoire qui a eu un succès sur Wattpad et dont l'auteure a co-lancé sa propre maison il y a un an, Butterfly. Un tout petit stand où étaient présentes les deux co-fondatrices (et auteures) de la maison et une auteure. J'ai hâte de découvrir ce que propose cette maison qui, même si pour l'instant a l'air d'être 100% romance, va bientôt se diversifier vers d'autres genres. Affaire à suivre.

Juste a côté de ce stand il y avait celui de Johanna Zaïre, que j'ai salué mais dont les nouveaux titres n'étaient pas dans mes goûts de prédilection. J'attends avec impatience la sortie du tome 3 de sa saga qui sortira à la fin de l'année.

J'ai découvert les éditions Incarnatis, qui ont été lancées par leur unique auteur pour proposer l'histoire dont il avait envie. Un livre "transmédia" C'est quand même fou que les "grosses maisons" trouvent qu'un projet de livre interactif soit gadget et n'ait pas d'intérêt pour elles. A l'heure où certains voient le livre numérique comme un "complément" au livre papier, c'est sûr que donner une autre dimension au livre peut paraître un concept dur à avaler.

Il s'agit d'un livre ("La Venus d'Emerae, tome 1") qui au fil des pages vous propose des musiques de fond à écouter et des dialogues à certains moment pour décrire des choses et casser le côté ennuyeux de la description d'un lieu. Il y a en tout trois voix, celle de la voix française d'Eva Longoria, celle de Morgan Freeman et celle d'un autre monsieur qui double des séries télévisées comme Hawaii 5-0. Je trouve ce genre de concept très intéressant et j'ai hâte de vivre l'expérience.

Les éditions Bragelonne n'étaient pas présentes mais on pouvait retrouver l'auteur Pierre Bordage sur le stand Critic. Je n'avais pas prévu d'acheter ce livre, mais quand j'ai vu que l'auteur était plutôt seul avec quelques livres dans un coin, je me suis dit, c'est l'occasion. Il était sur un stand plutôt réduit et il n'y avait pas de cordon de sécurité et de file d'attente, il était là à taille humaine. J'ai trouvé ça étrange pour un grand auteur comme lui. D'ailleurs quand je me suis approchée le premier réflexe a été de demander pour quel nom était la dédicace. Et j'ai senti qu'il ne s'y attendait pas, mais c'était mon dernier achat de la journée, j'ai donc trouvé normal de me comporter avec lui comme avec les autres auteurs qui n'ont pas sa notoriété. Je lui ai demandé de quoi ça parlait et si ses lecteurs trouvaient l'histoire intéressante (oui, je pose ce genre de question aux auteurs...). Parce que finalement, il a beau être célèbre, moi, je ne savais même pas ce que racontait son histoire. Je trouve ça normal de demander. Je ne suis pas là pour faire mes courses et pour demander une dédicace "bonjour-merci".

Chacun vit sa vit comme il l'entend, mais je ne comprends pas les gens qui se déplacent pour aller sur de tels évènements et y acheter des livres sans dédicaces qu'on pourrait trouver n'importe où. Pour moi l'essence c'est la rencontre. Demander aux auteurs de nous donner envie de lire leurs livres (d'ailleurs à ceux qui me disent de regarder la quatrième de couverture, je dis toujours, non, racontez-moi vous). D'être pris dans la passion qui les a poussé à donner vie à cette histoire. C'est pour ça que tous les livres que j'achète au salon sont dédicacés, les autres je peux les avoir en numérique sur toutes les plateforme et pour moins cher qu'en papier.

J'avoue, j'étais là, au salon et j'ai vu les dédicaces d'Emily Blaine et de l'auteur de The Curse (le livre que toutes les blogueuses ont eu avec les petits goodies qui vont bien, vous vous souvenez ?), j'ai été titillée un instant d'y aller, sauf que... une demi-heure avant l'arrivée des auteures il y avait déjà la queue (mais pourquoi ?), et puis le mode "achat-queue-dédicace-merci", très peu pour moi. Il est où le moment où l'auteur vous donne envie de lire son livre ? On n'est pas sensé acheter un livre et après aller demander à l'auteur de quoi ça parle, ce n'est pas logique. Bien sûr, pour les gens qui ont un peu de notoriété, certains lecteurs viennent avec leur propre livre déjà lu, donc c'est logique d'aller voir directement l'auteur et je comprends qu'il faille ordonner une belle file d'attente pour ne pas déranger tout le reste du salon (je ne suis pas contre un peu de logique). Mais ce système ne permet pas de découvrir un auteur pour les lecteurs qui ne sont pas aficionados. C'est pour ça qu'au salon je tourne toujours autour des mêmes stands, ceux où l'on échange avec les auteurs. C'est pour ça aussi que je me suis tournée vers Pierre Bordage, car je l'ai trouvé accessible et que j'ai abandonné l'idée de me mettre dans un système qui ne me plaît pas. Avec le prix que coûte un livre papier grand format, je ne trouve pas ça exagéré de vouloir un échange humain avec un auteur (même si pour ma part, je suis parfois plus que maladroite dans mon approche et mes questions aux auteurs, timidité quand tu nous tiens...).

Je ne le redirais jamais assez, mais toutes les personnes présentent sont là pour vendre, et c'est ceux qui ont le moins de moyens qui se donnent le plus de mal, c'est insensé.

 

J'ai quand même pris les petits extraits gratuits, comme chaque année, sauf que cette année il faudrait que j'arrête d'oublier de les lire.

J'ai discuté avec bien d'autres auteurs sur bien des stands et même si ce ne fût pas pour acheter ce fût très sympathique. Est-ce que je peux vous conseiller "Rêves d'Utica" de Roznarho ? La couverture est très belle et la tranche des pages est bleue, c'est très beau, mais pour moi, c'est un peu trop contes-légendes et ré-écriture pour que ça me tente vraiment (et l'auteure est très gentille, ça compte ?).

 

Encore une fois cette année j'ai adoré rencontrer les auteurs et je les remercie tous pour leur accueil.

 

 PS : Je ne ferais pas de billet détaillé avec les synopsis des livres puisque je vous les présente (un peu vite fait, certes) déjà ici, ça me paraît un peu redondant sinon.

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires pour “Livre Paris 2017”

  1. Cyan 27 mars 2017 17:05

    A part le livre de Pierre Bordage, je ne connais aucun de ceux que tu as rapportés, mais les couvertures sont très belles 😉 Je vais attendre tes avis avec impatience 🙂
    J’ai beaucoup aimé lire ton billet, ton expérience de ce salon me donnerait envie d’y aller (ça change des blogueuses qui passent le week-end à faire la queue pour avoir la dédicace du dernier livre à la mode ^^).
    Je te souhaite de belles lectures 😉

    • Madame_Love 27 mars 2017 22:17

      Merci beaucoup 🙂
      je n’ai fait aucune queue et je me suis bien amusée, je souhaite cette expérience à tout le monde, après, il ne faut pas avoir peur de faire confiance à des maisons d’édition peu ou pas connues (je pense que certains seraient plus que frileux).

      • Cyan 28 mars 2017 08:09

        Pour moi, l’intérêt du salon serait justement de découvrir des livres et des auteurs qu’on ne voit pas partout, alors je comprends tout à fait ta démarche 😉
        Après, c’est sûr que c’est un budget ^^

        • Madame_Love 28 mars 2017 09:50

          Oui c’est clair ! Surtout que je n’achète du papier qu’une fois par an au salon donc quand je vois les prix je suis affolée… J’essaie de me dire que c’est pour la bonne cause, si tant est que le plaisir de la lecture soit une bonne cause lol. Et c’est aussi pour ça que je traque les promos numériques, comme ça, ça équilibre le budget livre sur l’année.

          • Cyan 28 mars 2017 10:21

            Bien sûr que le plaisir de la lecture est une bonne cause ^^ (sinon une bonne partie de ma vie n’a aucun sens lol)

  2. Lupa 1 avril 2017 14:56

    Merci beaucoup pour ce billet retour de salon, et la présentation de toutes tes belles acquisitions !!!
    C’est chouette pour celles qui comme moi n’ont pas pu y aller 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Votez pour moi à
La nuit des blogs
Merci les amis !


twitter-icone google-icone hellocoton-icone SimPlement.pro