Détournement de livres : Fête de fin d’année

logodecembre

 

Comme je vous avais prévenu les chroniques de décembre ne seront pas toutes d'un grand intérêt (notamment celle-ci), mais je tiens à essayer de réussir mon défi 1 jour = 1 billet.

Aujourd'hui je vous présente des livres que j'ai lu, version fêtes de Noël.

 

noeldrole11

Quatre filles et une boule :

Une boule de Noël achetée dans une boutique de guirlande va devenir le lien entre quatre adolescentes. Chacune va se retrouver séparée pour les vacances de fin d'année, et cette boule magique sera leur lien indéfectible, source de fidélité. Elle sera témoin de la découverte pour chacune d'entre elles de la profondeur de l'amour. Que ce soit l'amitié d'une petite leucémique ou la révélation de l'amour paternel pour certaines, ou bien la rencontre du premier amour, authentique ou source d'une amère déception pour l'autre.

(ma chronique)

noeldrole2

Si je réveillonne :

Mia a 17 ans, un petit ami que toutes ses copines lui envient, des parents un peu excentriques mais sympas, un petit frère craquant, et les chants de Noël occupent le reste de sa vie. Et puis... Et puis vient l'accident de traineau. Désormais seule au monde, Mia a sombré dans un profond coma. Où elle découvre deux choses stupéfiantes : d'abord, elle entend tout ce qu'on dit autour de son lit d'hôpital. Ensuite, elle a une journée seulement pour choisir entre Noël et Nouvel an. C'est à elle de décider. Un choix terrible quand on a 17 ans.

(ma chronique)

noeldrole3

Rose-thé et marron-chaud :

Elle, c’est Gertrude, une experte de Noël.
À peine débarquée à la Réunion, elle traîne derrière elle un bagage un peu trop lourd à porter et aimerait se fondre dans le paysage. Elle a décidé que le rose-thé et le marron-chaud étaient les bonnes couleurs pour se faire accepter dans le supermarché où elle travaille.
Un supermarché dont le patron, François, est autant du genre à exiger des étales couleurs locales... qu'à lui offrir Le Grand Livre d’Or de la Poésie de Rudolph.

(ma chronique)

noeldrole4

Bûche Riders :

Ne jouez pas avec la bûche...

Liam O'Connor aurait dû y goûter chez ses grands-parents en 1912.

Maddy Carter aurait dû y goûter en avion en 2010.

Sal Vikram aurait dû y goûter dans un restaurant occidental en 2026.

Mais une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter.

Désormais, ils sont des Bûche Riders. Leur mission : empêcher que les bûches ne changent l'Histoire, en provoquant des désagréments intestinaux.

(ma chronique)

noeldrole5

13 desserts

Le Cap. Jour de Noël.

5h36: une Américaine monte la côte de Lion's Head en courant. Elle est jeune, belle, et terrifiée. Elle a oublié de commander les treize desserts de Noël.

5h37 : l'appel réveille le pâtissier Benny Griessel. Il y a eu oublie. Et c'est à livrer pour 19h à une famille qui vie à deux pas de St. Martin, l'église luthérienne de Long Street.

7h02: saoule, l'ex-sensation du chant Alexa Barnard découvre le cadavre de sa bûche. Et un chien, la barbiche pleine de crème juste à côté d'elle.

9h00: avec deux problèmes pâtissiers à résoudre et une insupportable envie de boire, Griessel comprend que former une nouvelle génération d'apprenti risque d'être plus compliqué que prévu.

Passé 12h00: la course contre la montre engagée pour réaliser les mets vire au cauchemar.

Soit treize heures ordinaires dans la vie d'un pâtissier du Cap.

(ma chronique)

noeldrole6

Fifty X-mas : Cinquante nuances plus Noël :

Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en catalogue de jouets, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Noël, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à une fête de Noël.

Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble.

Mais Noël est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout enguirlander. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres goûts en matière de décoration de Noël, ainsi que les secrets obscurs que Noël tient à dissimuler aux regards indiscrets…

(ma chronique)

noeldrole7

La crise des lutins :

En l’an 4197, dix-sept astres de notre système solaire sont peuplés par les Hommes. Le commandant Méril Viks, missionné par la Terre pour enquêter sur la crise des lutins que traversent les mondes des fêtes, part pour le satellite Christmas. A son arrivée, on essaye de l’assassiner, et les tensions s’aggravent, atteignant un niveau critique lorsque l’empire Pentecôtiste envoie deux flottes de guerre pour faire pression sur les noëlistes et soutenir ses alliés sécessionnistes.
Méril pressent l’ampleur du drame qui se prépare et tente de convaincre les responsables politiques du danger qui menace, mais il ne rencontre que l’incrédulité, le sarcasme et le mépris.
Une folle course s’engage alors pour sauver les fêtes de Noël dans le système solaire.

(ma chronique)

noeldrole8

Les féministes n'auront pas Noël et Nouvel an :

« Partout en occident, mais surtout chez ma belle-mère, Noël est un délit. Ce livre est illégal. Je ne serai jamais une femme comme les autres. »
Élevé par des femmes, Louis Lanher, en grandissant, a été confronté à la théorie des fêtes et s’est livré à une observation quasi ethnologique des ravages combinés de l’inventaire de fin d'année et du féminisme contemporain.

Pourquoi le Père-Noël est-il un homme ?

(ma chronique)

Voilà, je sais que tout n'est pas distrayant mais j'espère que dans le lot vous aurez pu trouver un petit quelque chose qui vous a plu.

8 commentaires pour “Détournement de livres : Fête de fin d’année”

  1. Cyan17 décembre 2015 18:05

    Hilarant 😆
    Christian Noel qui enguirlande et les bûches riders ont égayé ma journée, merci ^^

    • Madame_Love17 décembre 2015 19:16

      Merci 🙂
      J’avais peur que même les petits trucs que je trouvais sympas ne le soient que pour moi lol^^

  2. Cristy Sevla17 décembre 2015 19:20

    Je trouve très sympa ses petits détournements que tu as fait 😀

  3. cassie18 décembre 2015 09:55

    Très original ton billet 😉

  4. NovaBaby20 décembre 2015 21:36

    « Pourquoi le Père Noël est-il un homme ? » Mais c’est bien vrai, ça ! Et la mère Noël, c’est l’éternelle oubliée. INJUSTICE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


twitter-icone
SimPlement.pro