Incarnatis, la Venus d’Emerae, tome 1 : Le retour d’Ethelior

Edition : Incarnatis

FormatLivre transmédia

Genre : Science-fiction

304 pages

de Marc Frachet

Synopsis

Terre, deux siècles après les catastrophes des Lunes Sombres, les aéroplaneurs de la Guilde commercent dans le monde entier, entre teks et domas, agissant dans la plus grande neutralité face à la montée d'une nouvelle forme d'obscurantisme. Seul survivant du massacre de sa famille, Yarel Grinh, un jeune aérostier, cherche à se venger. Tourmenté par d'étranges visions depuis son plus jeune âge, il se découvre d'étonnants pouvoirs liés à un Art ancestral : la Science Arcanique...

 

 

avis

 

L'histoire :

Nous suivons principalement Yarel à travers des évènements de son enfance et actuels. Dans un monde futuriste, il perd tragiquement sa famille et ce qui va se passer pour lui ne va pas être de tout repos. Traqué et découvrant du surnaturel autour de lui, on ne va pas s'ennuyer. Les bases de l'univers sont posées et même si ça peut paraître très riche, j'ai trouvé ça très intéressant. Maintenant que le décor est planté on a encore plus hâte de connaître la suite.

On découvre au fur et à mesure des personnages atypiques et excentriques, des méchants, des gentils, des rebelles. Tout un panel très intéressant qu'on a plaisir à lire à chaque chapitre.

 

La lecture / L'écriture :

Il s'agit d'un livre auto-édité, mais avec de très gros moyens, il est donc de qualité (pour les personnes qui auraient peur de l'auto-édition). L'écriture est fluide et plaisante.

 

Les médias

Tout au long de la lecture on retrouve des QR codes qui nous dévoilent soit des musiques, soit des images, soit des objets, soit des textes lus qui donnent une autre dimension à la lecture.

Ça ajoute un plus à la lecture mais ce n'est pas indispensable à l'intrigue, c'est surtout des petits plus sur l'univers, ainsi on peut lire le livre sans aller voir les autres médias. Bien sûr pour vivre à fond l'expérience j'ai voulu tester avec.

Les musiques ainsi que les fonds sonores des textes parlés sont vraiment de grandes qualités, j'ai beaucoup aimé. Les textes parlés qui donnent des points de détails historiques sont aussi très sympas, on retrouve notamment les voix des doubleurs d'Eva Longoria et de Morgan Freeman. 

Si les images m'ont permises parfois de me faire une idée plus précise de l'évènement du livre, je n'ai pas trouvé les dessins à mon goût, c'est comme pour les BD en général, le style du dessinateur ne peux pas convenir à tous. Je regrette aussi qu'il n'y ait pas de carte du monde dans ces bonus car il me semble qu'elle était affichée au Salon du livre.

Même si il y en a déjà pas mal, je pensais qu'il y aurait plus de bonus et de musiques d'accompagnement, pour être vraiment plongé dans l'histoire. Je dis ça, mais en même temps, j'ai du écouter les musiques en posant ma lecture parce que moi qui lis exclusivement dans le calme j'avais du mal à me concentrer sur le texte sinon.

 

Ma conclusion

Une expérience très intéressante qui pourrait aller encore plus loin dans l'immersion. L'intrigue est très sympa et l'univers que met en place l'auteur pour son cycle promet de belles choses.

Ce qui me fait le plus peur ce sont les moyens techniques mis en œuvre pour ce tome, ça peut présager de longues attentes entre chaque tome de la saga (et du cycle, l'auteur est ambitieux), ou un abandon à cause du manque de moyen (affaire à suivre bien sûr).

A découvrir.

 

Ma note :

 

Challenge associé :

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires pour “Incarnatis, la Venus d’Emerae, tome 1 : Le retour d’Ethelior”

  1. Cyan 13 novembre 2017 09:50

    J’attendais ce billet avec curiosité 😉
    Je trouve l’expérience très intéressante, mais peut-être un peu trop touffue pour moi…

    • Madame_Love 13 novembre 2017 13:53

      🙂
      Je te comprends, lire une saga de ce genre c’est intéressant pour la curiosité mais si tout mes livres devaient être comme ça, ça serait de trop. Si on ne fait que lire c’est peut-être plus fluide, mais du coup on perd l’idée du « transmédia ». L’auteur parle de la possibilité de lire et puis ensuite de regarder tous les bonus, ça peut-être une idée.

  2. Kara 15 novembre 2017 11:25

    Kin l’a lu et avait trouvé ça assez sympa aussi, il me semble !
    C’est toujours intéressant le transmedia, j’adore quand on nous propose comme ça de nouvelles expériences de lecture.

    • Madame_Love 16 novembre 2017 16:55

      Oui, j’avais lu son avis qui est un peu mitigé j’ai trouvé, mais je la rejoins sur plusieurs points.

  3. Cristy 16 novembre 2017 09:50

    C’est une belle idée ses QR code pour faire vivre un peu plus le roman, même si je ne vois pas avec mon portable à côté pour activer ces trucs mdr
    Merci pour la découverte 😀

    • Madame_Love 16 novembre 2017 16:56

      De rien 🙂
      Oui, ça fait sortir de la lecture c’est ça le problème avec ce système.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *





twitter-icone google-icone hellocoton-icone SimPlement.pro