Décembre découvertes : Chris Red

 

Devant eux, les contours de la planète Galactée se dessinait, répondant à une multitude d’interrogations alors que Leonida Butrika et Esteban Murillo ignoraient tout de leurs chances de succès concernant la quête qui les emmenait sur cette planète. Dans leur dos, les étoiles les contemplaient. De loin, on pourrait croire qu’elles se demandaient elles aussi ce qui allait advenir de ce couple improbable.
En réalité, il n’en était rien, elles savaient déjà ce qui se tramait dans l’esprit de leur créateur.
Soudain, Leonida aperçut le livre qui lui avait été remis par un émissaire de la planète Félicité et membre de la Confédération intergalactique pour la récompenser de ses efforts dans le premier tome de la saga Karmenyta, Les Fils du Destin. La couverture du premier roman de cet auteur l’interpella, Une Ère Nouvelle.
La descente vers la surface était longue. Et elle estima qu’il était approprié de se changer les idées.
— Tu l’as feuilleté ce livre ? demanda-t-elle à son partenaire.
— Non, dit-il en haussant les épaules.
Comme si c’était le moment de se soucier d’un bouquin, pensa-t-il avant de se reprendre.
— Toi, oui ?
— Je ne l’ai pas encore lu en entier, mais je me suis intéressée à son auteur, Chris Red.
Intrigué, Esteban haussa un sourcil.
— Je vois, tu n’as pas pu t’empêcher de mener ton enquête.
— Tu me connais, j’ai du flair dit-elle en pointant le bout de son nez. Et une inspectrice va toujours au bout des choses. Enfin, bref… Il s’agit du même auteur qui nous a créés, tu te rends compte… Nous ne sommes pas les seuls à qui il a donné vie grâce à sa plume et à son imagination.
— Tu… Tu veux dire qu’il existe d’autres nous ?
— Non, apparemment, chaque monde qu’il invente possède son propre univers, ses personnages dotés d’une personnalité unique. Cela dit, il lui arrive d’utiliser les mondes présents dans plusieurs romans pour qu’ils fassent partie d’un univers riche et immense. Par exemple, j’ai découvert qu’il venait de publier une histoire qui se déroule sur Olympe.
— Olympe ? La planète d’où l’on vient ?
— Oui, sauf que le récit se situe il y a des milliers d’années, à l’époque où elle était recouverte par une brume opaque qui avait obligé ses habitants à investir les airs. Il joue également avec les époques. Nous ne sommes pas les seuls à voyager dans le temps. Dans L’Architecte du Temps, ses héros voient leur cité, une ville du nom de Londres, évoluer au fur et à mesure que la ligne temporelle est modifiée… Ce que nous essayons nous aussi d’éviter à tout prix.
— Tout cela est fascinant, mais… Tout de même… Cela reste du domaine de la fiction… Admettons que ce Chris Red existe vraiment, nous ne le rencontrerons probablement jamais.
— C’est bien dommage, déplora Leonida.
— Et tu lui demanderais quoi si tu le rencontrais ? Comment vont se terminer tes aventures ? Tu ne préfères pas les vivre ?
Esteban posa sa main sur celle de Leonida.
— Moi, je préfère l’inconnu et le mystère, tant que je suis en ta compagnie… Je sais que je n’ai rien à craindre.
— Mais… Tu n’as pas peur que tout s’arrête ? Le jour où il se lassera de nous, qu’il écrira le mot « Fin » et qu’il saura que ce tome-là est le dernier de sa série, qu’il n’y aura plus de suite et qu’il aura résolu l’intrigue principale ainsi que les quêtes secondaires ?
— J’avoue que je ne me suis jamais posé la question… Mais, je pense que nous continuerons à vivre à chaque fois qu’un lecteur s’attaquera au premier chapitre du premier tome. Il voudra forcément savoir la suite. Et à chaque fois, on retombera amoureux comme au premier jour. En fait, on est peut-être incroyablement chanceux, on est des privilégiés…
Esteban se tut et, malgré la conversation passionnée qu’il entretenait avec Leonida, il ne perdait pas une miette du spectacle inédit qui se jouait devant lui. L’éclat du soleil qui éclairait une partie de l’hémisphère, de ses terres colorées de mauve et de ses mers teintes en jaune qui ne trahissaient pas leur véritable nature depuis l’endroit où ils se trouvaient. Il aurait pu s’agir de montagnes ou de déserts.
Tout à coup, il repensa à leur rencontre, son passage préféré de la saga Karmenyta.
— En fait, je pense qu’on doit surtout lui être reconnaissant. Sans lui, nous ne serions pas ici, ensemble, main dans la main. Tous les personnages qu’il a inventés ne doivent pas avoir la chance de vivre une telle histoire d’amour. Qui aurait fait ce que tu as fait pour moi ? Traverser l’espace pour venir me délivrer sur une planète hostile, inconnue et étrangère ?
— Oh, détrompe-toi, nous ne sommes pas les seuls… Natan Turdan et Ieleana, Rose Cunningham et Edgar Stone, les exemples ne manquent pas… Mais il est vrai que… Sans lui, il n’y aurait pas de « Nous » … Et pour ça, je lui en serai à jamais reconnaissant.
Leonida, qui avait activé le pilotage automatique, se désintéressa du panorama devant elle et se pencha, les yeux clos, pour chercher la bouche d’Esteban.
En silence, ils s’embrassèrent.
Seules les étoiles étaient spectatrices de ce moment d’intimité.
Indifférentes, elles se demandaient simplement si l’imagination de Chris Red avait une limite ?
À moins qu’elle ne soit comme l’univers…
Infinie.
Allez savoir… Comme avait pu le constater Leonida, Chris Red n’avait cessé de se renouveler, de mélanger les genres et d’évoquer des thématiques différentes.
Avec un objectif en tête.
S’évader et rêver.
Avec l’espoir que des lecteurs le suivraient dans son désir de se détacher des carcans matériels du monde terrestre.
Alors, vous aussi, franchissez le pas…
Et osez ouvrir l’un de ses livres.

 

**********

 

Vous pouvez retrouver toute la bibliographie de Chris Red sur Kobo (ePub) et sur Amazon (Kindle et papier). Retrouvez les liens Amazon sur les couvertures.

Saga "Les quatre éléments" - Science-fiction - terminée

Saga "Karma" - Science-fiction - terminée

Saga " Karmenyta" - en cours

Contemporain

Steampunk

FantastiquePolicier

Horreur

Science-Fiction  
  

 

Retrouvez Chris Red sur Facebook et sur Twitter.

 

Note du blog :

J'ai lu la saga des Quatre éléments : Tome 1, Tome 2, Tome 3, Tome 4.

4 commentaires pour “Décembre découvertes : Chris Red”

  1. Chris Red16 décembre 2020 09:40

    Merci beaucoup Madame Love de contribuer à aider les auteurs dont je fais partie !

    • Madame_Love19 décembre 2020 10:48

      C’est avec plaisir de faire découvrir des auteurs pleins de talents 🙂

  2. Cyan16 décembre 2020 17:35

    C’est bien vu, comme présentation 🙂 Et les personnages sont mignons ^^
    PS: j’ai reçu un mail de notification pour ce billet, ça marche enfin!

    • Madame_Love19 décembre 2020 10:49

      Ah trop bien ! Je n’aurais pas sû faire quoi d’autre si ça ne marchait pas là.

      Les auteurs sont plein d’imagination pour leur présentation^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


twitter-icone
SimPlement.pro