Les lectures de Monsieur #5 : L’armée de l’ombre, tome 4 : Nous étions des hommes

Edition : Paquet (Mémoire 1939-1945)

Format : BD

Genre : fiction historique

Auteur : Olivier Speltens

Synopsis

Août 1944. Les troupes allemandes, repoussées vers l'Allemagne, subissent les bombardements des avions soviétiques. Février 1945. Dans une dernière tentative pour arrêter les Russes, les Allemands font sauter les ponts sur l'Oder et les enfants sont enrôlés dans les troupes combattantes. Dernier volume de la tétralogie.

Nos avis :

 

 

Pour rappel, j'aime la découverte et quoi de mieux que de découvrir l'univers de l'être aimé (avec en bonus pour vous son avis).

 

avis

 

Nous retrouvons Kessler et Krüger et ils vont une fois de plus jouer les trompes-la-mort. C'est la fin de la guerre et l'état allemand s'acharne à envoyer ses  hommes au casse-pipe. Pire encore, la propagande motive l'engagement de jeunes garçons. Une fin de guerre et une question, tout ça pour quoi ?

Après les horribles russes on nous dépeint des américains méprisant envers ces personnes qui de toute façon ne sont que des "boschs", donc des coupables par définition. Mais eux, ne sont que des hommes qui ont obéi aux ordres et ne comprennent pas non plu pourquoi tout ça.

J'aime toujours autant les dessins de l'auteur et surtout les paysages. J'ai aussi toujours du mal à reconnaître certains personnages, car quand on est barbu, crasseux et avec un casque il n'y a pas deux hommes qui ne se ressemblent pas.

Etant donné que c'est un dernier tome de saga je ne vais pas m'étendre d'avantage. Juste vous inviter à découvrir la série si le thème vous intéresse.

 

Ma note :

super

 

 

quetionsMonsieur

 

Qu'as-tu pensé de ce dernier tome ?

Ce dernier tome clôture l'aventure d'une manière intéressante. Comme pour le tome précédent, on reste dans l'action "hivernale" avec la peur pour principale compagne de lecture. Malgré la relative "bonne" ambiance en début d'histoire, cette peur qui hante nos héros se transmet et l'on a peur pour eux. Par contre à l'inverse des sauts dans le temps que l'on a pu connaitre précédemment, l'action est ici relativement restreinte dans le temps et centrée sur les derniers instants de la guerre dans les faubourgs de Berlin. Les personnages ainsi que les relations entre eux continue d'évoluer, le gamin qu'était Kessler à son enrôlement est devenu un sous-officier mature conscient de la réalité de la déroute et pré-occupé par le sort que réserve l'avenir à lui et ses amis.
 
On continue l'escalade de la violence, à l'horreur psychologique s'ajoute la blessure dans la chair pour certains, l'annonce de la dernière planche clos l'histoire avec le summum de la tragédie. Elle pourra toutefois paraître superflue pour certains. 
  

Quelle note donnes-tu à ta lecture ?

4.5/5

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *





twitter-icone google-icone hellocoton-icone SimPlement.pro